vendredi 4 décembre 2009

Carnet de fonds structurés.


 Je viens d'insérer un nouveau diaporama. C'est un carnet cousu à la japonaise qui rassemble des recherches que j'ai menées lors d'un stage "cuisine" animé par Yveline Abernot. Les petits textes "comment-j'ai-fait" sont écrits à l'encre acrylique blanche sur du rhodoïd. Ils ont d'abord une vocation utilitaire -servir- de mémoire pratique- ils ne sont pas calligraphiés mais expédiés rapidement. Cependant, en regardant à nouveau le carnet, je m'aperçois qu'ils fonctionnent comme un élément de composition.
Ces recherches servent à trois titres : expérimenter avec les matières, les effets aléatoires, connaître les réactions afin de diminuer cet aléatoire ; entraîner l'oeil à la réactivité, c'est-à-dire repérer rapidement un effet, une composition intéressante, être en attente et ou s'arrêter ou rebondir ; et servir d'archives : pour mémoire et comme inspiration de nouveaux travaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire