samedi 2 mai 2020

Un p'tit tour sur Textus, le blog de Stéphanie Devaux.



 Ces temps confinés offrent à certains, certaines une parenthèse propice à la création. C'est le cas de Stéphanie Devaux.
 Sur son blog, Textus, elle présente une série de petites œuvres, des "Petits kimonos", des "Plis", des livres uniques.
 Comme toujours elle accorde avec bonheur fragments calligraphiés, lambeaux textiles, fils tissés ou détissés et lignes graphiques en des compositions libres et poétiques.
 Je vous en donne un bref aperçu ci-contre, rien de vaut d'y aller vous-même jeter un œil. C'est ici.

PS : Je vous avoue que je me suis laissée tenter...

lundi 20 avril 2020

Visible à soi-même
















Encore un texte de confinement. Je l'ai emprunté au poète Pierre-Albert Jourdan.
Il est calligraphié en capitale libre à la plume pointue sur un fond de papier enduit, avec collage de papier fin et mis en couleur avec des pigments.








lundi 13 avril 2020

Le défi qu'on fit.




Pendant ces temps confinés, l'association belge Plumes et Calames organise un sympathique défi, calligraphier une lettre, un signe issus de l'alphabet latin, ou cyrillique ou....dans un hexagone de 8 cm de côté. Bref, il faut un compas et les souvenirs de la rosace à l'école primaire pour tracer le cadre.
 Céline Foissey, représentante française de l'association m'a transmis l'info et je vous montre ma participation ci-contre et ci-dessous.
 J'ai bien sûr travaillé sur papier enduit. Pour commencer, je me suis amusée à quelques recherches de "g" au pinceau plat sur un bout de journal. Lorsque j'ai été au point (…), j'ai tracé sur mon hexagone. En  noir et en rouge de venise (Gouaches Sennelier). Puis j'ai publié sur Instagram. Pour en savoir plus, allez faire un petit tour ici :
Le défi qu'on fit . Si vous n'avez pas de compte Instagram, l'organisation publie pour vous.




un exemple de mes recherches 



mercredi 8 avril 2020

L'espérance





 Le confinement est propice au rangement ...et voilà que mes yeux se sont posés sur l'arrière d'un n° du 1, celui du 5 septembre 2018, plus précisément sur un poème d'Andrée Chédid, L'espérance.
 J'ai été sensible à la symbolique du thème, l'opposition entre la lumière et les ténèbres, et puis l'énergie à la première personne de la conclusion, qui associe espérance et liberté d'esprit m'a mentalement transportée.
 Ce bout de papier enduit, mis en couleur aux pigments était prêt pour accueillir ce texte.

Dimensions : 35 x 25 cm
Technique : papier enduit, collage de papier asiatique fin, pigments, capitale libre à la plume pointue.

Détails :



dimanche 5 avril 2020

Transcender le temps









 J'ai fait une recherche de textes poétiques en relation avec cette période inédite de confinement que nous vivons en ce moment. Je me tiens loin des romans de politiques-fictions dystopiques que j'ai longtemps affectionné. Et je commence par me tourner vers une valeur sûre, François Cheng, ses "Cinq méditations sur la beauté".
La perception du temps, actuellement est déformée par rapport à avant le confinement. Pour moi ça passe plus vite, je ressens moins la pression de ce temps qui manque. Cependant il est moins palpable, il y a comme des accélérations soudaines et je n'ai pas vu passer la journée ou la semaine. La chronologie se dilue plus vite.  Pourtant je suis toujours aussi occupée mais sans ces interactions immédiates qui me soustrayaient impérieusement à mon flot de pensées. Cela permet à ce dernier de s'épanouir.
Dimensions : 35 x 25 cm.
Technique : papier enduit, collage de papier fin et mise en couleurs aux pigments. Capitale libre réalisée à la plume pointue avec un pigment ocre en liaison acrylique et une encre noire de chez Rohrer & Klingner.

Détails :
























mercredi 1 avril 2020

Confinement : activité couture








 En général, quand je sors ma machine à coudre sur ce blog, c'est pour coudre du papier.
 Mais en ces temps étranges, je l'ai employée à coudre des maques de protection en tissu.

et pour celles et ceux que ça intéresse, voici un petit mode d'emploi.
Cliquer pour agrandir.

dimanche 29 mars 2020

Bleuités

















Dimensions : 25x35 cm
Papier enduit, collage de papier fin, pigments, encre acrylique, plume pointue.

Le texte est un extrait du Bateau ivre de Rimbaud.


samedi 21 mars 2020

Alphabets improvisés


Alphabet de lierre grimpant




Alphabet de brindilles


 En ces temps indéfinis, je prends enfin le temps de venir ici. J'ai déplacé le stage de "Gothique contemporaine au colapen" prévu ce week-end aux 6 & 7 juin, et reporté le stage  "Matière & composition sur papier enduit " en juillet à la place de celui qui était initialement prévu.
 Pour l'instant, je télétravaille (pour mon autre métier) et c'est ce que vous voyez ci-dessus, des propositions de réalisations ludiques d'alphabets, pour mémoriser les tracés constitutifs des lettres capitales.
Et pour exercer le geste, mémoriser les structures, rien ne vaut la douceur d'un peu de farine et de solliciter la mémoire kinesthésique.



Et qui sait, peut-être que parmi mes nouveaux et jeunes écriveurs, il y aura quelques amoureux des lettres.




dimanche 8 mars 2020

Le rayon de lune... bleu.













Une autre version du texte de Maupassant "Le rayon de lune", plus onirique. Cette fois-ci j'ai beaucoup cuisiné. J'ai imprimé le texte linogravé sur le papier enduit partiellement mis en couleur. Puis, j'ai collé deux morceaux d'une impression de la plaque sur papier fin . Après un nouveau travail sur la couleur, j'ai calligraphié le texte en capitales libres en deux tailles et ajouté une myriade de petits points.



Work in progress

samedi 29 février 2020

Sais-tu qui je suis ?



 Vous regardez ci-contre une version d'un texte de Maupassant qui m'accompagne depuis de nombreuses années : Le rayon de lune.
Je l'ai ici interprété sur papier enduit dans une harmonie de gris éclairée d'un peu d'ocre. La calligraphie est une petite capitale libre posée à la  plume baïonnette.

Dimensions : 25 x 35 cm

Cette œuvre a pris son envol lors du salon Anima Libri 2020 qui une fois de plus a été une vraie réussite, beaucoup de beauté, beaucoup d'amitié et de partage. Il a été dur de se quitter, le salon est si vite passé.... mais celui de l'année prochaine se profile déjà.