lundi 9 novembre 2009

Faut-il toujours calligraphier ?

 Ce petit carré médium (20x20), faisait partie au départ d'une série de trois (cf carré pourpre et carré orange dans le diaporama) qui utilisaient des pigments marocains que l'on m'avait offerts. Je voulais travailler sur le positionnement d'un texte par rapport à un élément du fond. Et puis, en travaillant la partie carmin d'indigo au pinceau ébouriffé et notamment en veillant aux bords, à leur donner un aspect dynamique, j'ai obtenu le mouvement qu'aurait donné une écriture. Cet élément sombre fonctionne en fait deux fois : d'une part il définit la composition dans un axe en biais de haut en bas et les lignes qui s'en échappent dessinent des lignes obliques orientées vers l'angle en haut à droite du carré ; d'autre part, les bords peuvent fonctionner comme un élément dynamique à part entière, rôle souvent joué par les écritures gestuelles ou expressives. J'ai donc abandonné mon projet initial et j'ai laissé ce tableau en l'état.

Technique : médium enduit, pigment pourpre marocain frotté, carmin d'indigo passé au pinceau de bricolage ébouriffé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire