mardi 4 septembre 2018

Stage Monocondyle avec Stéphanie Devaux



 Il y a quelques jours, j'ai suivi un stage animé par Stéphanie Devaux sur le thème du "monocondyle".

 "D'un seul trait", c'est ainsi que l'on pourrait traduire le mot grec savant  monokondylos qui désigne à l'époque byzantine et postbyzantine une écriture enchevêtrée, faite de boucles et de courbes, et dont la caractéristique matérielle essentielle est précisément la continuité parfaite du trait : aucune séparation ne vient interrompre le tracé de la plume sur la page. (Christian Förstel, l'aventure des écritures).

J'ai choisi pour travailler ce monocondyle, d'y associer le thème de l'araignée et je me suis plongée dans le thème : recherches lexicales, lectures documentaires sur les araignées et leurs toiles.  J'ai aussi travaillé des tracés calligraphiques sans lever l'outil à la plume de verre et au brou de noix.

Le stage réunissait artistes textiles et calligraphes : un mélange de cultures artistiques bien stimulant. Stéphanie nous a fait faire une analyse graphique d'un monocondyle d'époque et repérer ainsi des tracés. Puis elle nous a présenté un certain nombre de techniques, graphiques, calligraphiques et textiles. Après quelques explorations, j'ai réalisé un petit livre unique autour de mon texte : Dentelle assassine.







J'excrète un discret fil gracile de soie
que je tisse en une toile délicatement candidement mensongère.
Ce mensonge délicatement tendu
cette dentelle assassine
se lie et se relit en un piège mortel.
En nouant mon fin filet de salive j'étale une toile léthale
et j'emballe mes proies ét...ourdies.

outil : plume de verre
medium : gouche Linel blanc + gris de Payne
support : papier Rosaspina de Fabriano


2 commentaires: