dimanche 28 juin 2015

Album Colapen 5.






Les lettres étirées en hauteur dessinent un rythme assourdi basé sur une alternance de traits gras et fins.









Les traits gras et courts composent une petite mosaïque dansante rehaussée par des traits fins plus longs. Une certaine vivacité est recherchée.









2 commentaires:

  1. j'adore les traits courts! ils sont très dynamiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nine. J'envisage de l'interpréter en gaufrage. Au plaisir.

      Supprimer