samedi 5 juin 2010

Petits carrés de mai 5 : Les fils du télégraphe




Dimensions : 25 x 25
Technique : médium enduit, gravé de lignes à la gouge. Frottis de pigments (carmin d'indigo, rouge anglais), écritures en sous-texte (vert de bohème, ocre rouge), écriture gothique au pinceau plat, écriture libre au tire-ligne de John Neal.

Le texte, une fois de plus, est emprunté au journal d'H.D. Thoreau. En fait, lorsque j'ai une idée d'atmosphère colorée et graphique, j'ouvre le journal de Thoreau et bien souvent j'y trouve le texte qui s'accorde à cette humeur visuelle. Un autre ouvrage présente cette qualité, "L'inconnu sur la terre" de J.M.G. Le Clézio, mais je le garde en réserve pour plus tard.






Voici le texte d'H.D. Thoreau, il a été écrit en septembre 1851 :

Comme je passais sous les fils du télégraphe nouvellement installé, je les ai entendus vibrer comme une harpe dans le ciel.
C'est le son d'une vie lointaine et splendide, d'une vie surnaturelle qui descend en nous et fait vibrer les fils de notre vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire