jeudi 27 octobre 2011

Un échange d'oeuvres, avec Jean-Jacques Petton.

















 Il y a quelques temps, j'ai fait la connaissance de l'artiste plasticien-sculpteur Jean-Jacques Petton et cette semaine je suis allée lui rendre visite dans son atelier. Nous habitons la même commune, Lampaul-Plouarzel, en face d'Ouessant et Molène. Il m'a proposé un échange d’œuvres et vous voyez sur l'image celle que j'ai choisie : "Quand on se fend la gueule", un assemblage plutôt joyeux. Celle qu'il a souhaitée est ici.
Jean-Jacques Petton utilise des matériaux bruts, récupérés sur la laisse de mer et les fonds des abers pour créer des tableaux, des scènes, des sculptures imprégnés de sel. Des formes façonnées puis abandonnées par les éléments, il fait naître un univers de personnages grotesques, ludiques, amusants au premier abord. Fantaisie, dérision, humour (souvent noir), critique sociale, anticléricalisme, provocation politique ou sexuelle... définissent un univers foisonnant, image miroir brinquebalante mais lucide de notre monde. Ses œuvres plastiques ne sont complètes que baptisées nommées : "Quand on se fend la gueule", "Parade nuptiale", "Napalm ( 2000 habitants, 9 survivants)", "Du profane au sacré", "Petite afghane, lapidée et fossilisée",  "Arrêtez le massacre"... car c'est là qu'elles prennent toute leur dimension, souvent avec acidité.
Dans le terme générique "Brut de pinsé" qu'il a inventé pour présenter son oeuvre, "brut" qualifie les matériaux utilisés. Car nous sommes loin de l'art brut - je vous renvoie à la définition de Bernard Dubuffet - il s'agit plutôt d'un art singulier, sous-tendu par une démarche  intellectuelle assumée. Le "pinsé" est un terme breton pour désigner le glanage des fortunes de mer sur la côte après la tempête.


Quelques œuvres :
















Son atelier est un endroit magique, qui constitue en lui-même une immense œuvre d'art:













Pour en savoir plus : ici.

3 commentaires:

  1. Belle idée que cet échange d'oeuvres! Merci de nous avoir fait partager ta visite.

    RépondreSupprimer
  2. On en pince pour le "brut pinsé" !!! Un art singulier , l'ouvrage d'un homme inspiré .

    RépondreSupprimer
  3. Superbe! La caverne d'ali baba cet atelier!

    RépondreSupprimer