dimanche 29 août 2010

Deux moments de grâce calligraphique.


EVA 10 years from David Lozach on Vimeo.

Il y a quelques jours, Marine Porte de Sainte Marie a signalé à notre attention une vidéo calligraphique absolument merveilleuse. Je la regarde depuis tous les jours, et je ne m'en lasse pas. Cette vidéo a été réalisée pour les 10 ans de l'association de calligraphie latine niortaise EVA. Le maître d'oeuvre de ce bijou est David Lozach, avec la collaboration de Chantal Fraigneau, Bruno Gigarel, Massimo Polello pour les éléments calligraphiques. Cette vidéo intègre des éléments de la frise sur l'écriture de Laurent Pflughaupt et les lecteurs de l'ouvrage de ce dernier "Ecritures latines" les reconnaîtront. Et enfin,  le choix d'une musique hypnotique - Bear and Mug - de Monokle donne s'il en était besoin un surplus d'âme à l'ensemble.

Mais il y a quelques semaines, Marine Porte de Sainte Marie nous avait déjà signalé une autre vidéo calligraphique, cette fois-là réalisée autour du travail de Massimo Polello. Le temps se suspend...


Massimo Polello - Latest Works 2010 from Photophilla on Vimeo.


Nous sommes dimanche,  laissez le temps aux vidéos de se charger entièrement, installez-vous confortablement et savourez ces deux moments calligraphiques.

samedi 28 août 2010

Art Postal : reçu de Belgique


La rentrée se profile en France et aussi en Belgique. Beaucoup de travail en perspective et donc moins de temps pour l'art postal. Flairette (membre du forum Encre & Lumière) a contourné le problème, elle me souhaite mon anniversaire en avance.

mardi 24 août 2010

Ordre et désordre 1.














Dimensions : 60 x 40

Technique : Médium enduit, pigments (blanc de titane, carmin d'indigo et caput mortuum), lignes gravées, encres acryliques blanche et noire.
Outils : folded pen, pinceau japonais. Eponges, chiffons, pointe sèche.


Réalisé en relation avec un texte extrait du tome 1 de la Méthode d'Edgar Morin. Le texte y a été (la partie transcrite en bleu ci-dessous) mais a subi des effacements, des superpositions, je souhaitais l'illisibilité du texte, pour qu'il change formellement de statut, qu'il s'enfonce dans un langage plastique.


Extrait du texte d'Edgar. Morin :

"L'ordre a cessé d'être absolu, il est devenu relatif et relationnel. L'ordre est devenu provincial, mais sa zone d'influence, surtout gravitationnelle, s'étend très loin. Il sait, dans et par l'organisation, résister au désordre, gagner sur le désordre.
Il est capable de progrès, et ces progrès le transforment. Plus l'organisation est riche, plus elle est riche en désordres, plus l'ordre comporte du désordre, qui devient un ingrédient de l'ordre organisationnel, lequel devient de plus en plus raffiné, mais aussi régional et fragile...L'ordre vivant est si raffiné et délicat qu'il serait d'une fragilité extrême, si précisément son raffinement ne lui permettait de manipuler le désordre à son profit, et surtout de se régénérer et se réorganiser en permanence. "


Le premier tableau de la série.
Librairie

samedi 21 août 2010

La nuit est un navire.


Support : Ingres Fabriano fin bleu nuit.
Médium : gouache Linel jaune de Naples.
Outil : Plume J


Ceci est un travail qui date de quelques années. Je l'ai réalisé lorsque je mettais au point ma chancelière fine. Je suis partie du modèle que Julien Chazal a mis en ligne sur son site puis je l'ai un peu adapté. J'ai beaucoup appris en observant ce modèle. Dans sa chancelière fine, Julien Chazal déplace les pleins et manipule les angles.

Ici, j'ai tracé une chancelière non à la plume carrée mais à la plume pointue. C'est un exercice technique que j'ai trouvé très formateur.  J'ai travaillé d'abord ce texte à la plume carrée (tape n°1,5) pour étudier le placement des pleins et des déliés. Puis, à partir de ces essais préliminaires, j'ai posé ce texte en créant cette fois-ci les pleins par pression et en bénéficiant de la souplesse de la plume
.



Le texte provient d'un recueil que j'affectionne particulièrement : "Il pleut des poèmes" aux éditions Rue du monde.

Librairie de proximité ou en ligne.
Librairie en ligne.

jeudi 19 août 2010

Art Postal : Callie


Ouvrir sa boîte aux lettres est parfois une corvée ... les factures et la publicité inutile... mais de moins en moins car de plus en plus souvent, elle contient de jolies choses comme ce que vous voyez ci-contre.
Le temps de rentrer, je fais des pronostics. Qui est l'expéditeur(trice)? ... Et là j'ai trouvé. Les indices : le travail du fond et le choix d'une textura déformée.
La réponse ici.

mardi 17 août 2010

MAAW : Mail Art Across the World repart..



MAAW est un projet d'Art Postal commun à quatre associations de calligraphie européennes : Atelier-Calligraphie (Emmanuel Spaëth à Périgueux - Encre & Lumière) pour la France, Scriptores pour la Hollande, Plumes et Calames pour la Belgique et CIAC pour l'Italie.

Je vais de temps en temps visiter leur galerie pour le plaisir et cette fois-ci j'ai décidé de participer.

Voici la première enveloppe que j'ai réalisée : Chancelière souple à la plume Speedball, encre ferrique et extrait de cassel.



MAAW : le site, tout ce qu'il faut savoir pour participer.
Les galeries de MAAW.





PS pour sourire : J'ai dû recommencer cette enveloppe, j'avais oublié le "l" du mot "world". Joli lapsus de calligraphe, le Mot se substitue au monde ?

vendredi 13 août 2010

Les miroirs feraient bien de réfléchir...


... un peu avant de renvoyer les images."
                                       Jean Cocteau









Batarde gothique (Modèle issu de "CALLIGRAPHIE" de C. Médiavilla) tracé au carmin d'indigo sur papier aquarelle Hahnemühle.

Impression lino d'un motif de runes retravaillé au brou de noix et au carmin d'indigo.

mercredi 11 août 2010

Volumen : Le rayon de lune.


Le codex est la forme prédominante du livre en occident depuis de nombreux siècles. Mais ce n'est pas la seule : les livres peuvent se présenter sous forme de pliages, de feuilles de palmier enfilées, de tablettes fixées par un axe... ou en rouleau. C'était notamment le cas en Égypte - les rouleaux de papyrus. Le rouleau se nomme aussi volumen.

Papier fin asiatique (Sennelier près du Louvre, ils ont un merveilleux rayon consacré aux papiers du monde tenu par un vendeur amoureux de ses produits), fixé sur une bande de tissu de soie épaisse gris étain changeant.
Collage d'extraits d'un vieux livre consacré aux espaces célestes.
Écritures informelles aux feutres japonais. Écriture de la chancelière au petit pinceau plat avec de la gouache gris de Payne éclaircie de blanc.
Fermeture avec du galon de dentelle ancienne.

Le texte reprend la fin d'un poème de Maupassant que j'adore : "Le rayon de lune".

dimanche 8 août 2010

La genèse n'a pas cessé.


Dimensions : 25 x 25

Technique : médium enduit et papier chinois (Xuan rose) monotypé collé avec une préparation à base de poudre de marbre. Création de zones claires et sombres avec de la gouache-aquarelle japonaise de chez Sennelier.
Ecritures au gros tire-ligne avec des encres acryliques blanches et noires.

Le tableau est construit sur un court extrait du tome 1 de la Méthode d'Edgar Morin. C'est un ouvrage absolument passionnant bien que son entrée soit plutôt aride, du moins quand on est de formation plus littéraire que scientifique, ce qui est mon cas. Mais le propos s'éclaircit à partir du second chapitre et suscite questionnements et réflexions. J'y ai trouvé des échos...
Voici l'extrait :
"La genèse n'a pas cessé. Nous sommes toujours dans le nuage qui se dilate."

Wikipedia
Librairie 

vendredi 6 août 2010

Essais de capitales sur tissu de lin.

Juste comme ça au départ, j'ai posé quelques capitales au pinceau plat sur des chutes du tissu de lin que j'ai utilisé pour me coudre une jupe.
J'ai essayé avec de l'acrylique et de la peinture à tissu. C'est cette dernière solution qui m'a semblé la plus probante.
Alors j'ai tenté un texte sur la jupe et en ce moment elle sèche sur un fil.

Il y a une tentation particulière de la capitale au pinceau. Les calligraphes qui la maîtrisent se laisse souvent aller à en tracer quelques lettres pour peu qu'ils aient un pinceau plat entre les mains. C'est ce qui s'est passé à plusieurs reprises pendant le dernier stage de Bruno Gigarel (mais il n'est pas le seul que j'ai ainsi observé) et il nous en a donné un très joli exemple dans la rue lors de son stage "Folie des grandeurs".

Depuis, j'ai continué à travailler l'antiqua au pinceau plat, et je me suis aussi laissée prendre à cette magie de la capitale romaine, comme une petite récompense en fin de séance. Et pourtant, c'est plutôt ingrat : on a une idée de perfection dans la tête et il y a toujours quelque chose qui cloche dans la lettre. Mais même imparfaites, leur tracé calme, la flexion du pinceau sur le support, suscitent un vrai plaisir.

mardi 3 août 2010

"Paysages" sur papier.


Dimensions : 24 x 24

Support : Arches satin
Technique : gouache, plume carrée,  feutre japonais et plume J, sur fond au carmin d'indigo étendu d'eau.
Écritures : onciale personnalisée, petites chancelières informelles.

J'ai déjà utilisé ce texte de Michel Tournier à deux reprises : pour un diptyque vertical et un petit livre à déplier.
Diptyque vertical
Petit livre à déplier.

Cette version est assez proche de celle du petit livre, il s'agissait d'améliorer la qualité des caractères sur un support plus lisse et de faire fonctionner la composition dans deux sens.