mardi 24 août 2010

Ordre et désordre 1.














Dimensions : 60 x 40

Technique : Médium enduit, pigments (blanc de titane, carmin d'indigo et caput mortuum), lignes gravées, encres acryliques blanche et noire.
Outils : folded pen, pinceau japonais. Eponges, chiffons, pointe sèche.


Réalisé en relation avec un texte extrait du tome 1 de la Méthode d'Edgar Morin. Le texte y a été (la partie transcrite en bleu ci-dessous) mais a subi des effacements, des superpositions, je souhaitais l'illisibilité du texte, pour qu'il change formellement de statut, qu'il s'enfonce dans un langage plastique.


Extrait du texte d'Edgar. Morin :

"L'ordre a cessé d'être absolu, il est devenu relatif et relationnel. L'ordre est devenu provincial, mais sa zone d'influence, surtout gravitationnelle, s'étend très loin. Il sait, dans et par l'organisation, résister au désordre, gagner sur le désordre.
Il est capable de progrès, et ces progrès le transforment. Plus l'organisation est riche, plus elle est riche en désordres, plus l'ordre comporte du désordre, qui devient un ingrédient de l'ordre organisationnel, lequel devient de plus en plus raffiné, mais aussi régional et fragile...L'ordre vivant est si raffiné et délicat qu'il serait d'une fragilité extrême, si précisément son raffinement ne lui permettait de manipuler le désordre à son profit, et surtout de se régénérer et se réorganiser en permanence. "


Le premier tableau de la série.
Librairie

1 commentaire: