mercredi 21 juillet 2010

Folie des grandeurs avec Bruno Gigarel : Antica Formata au pinceau plat.

J'ai séjourné la semaine dernière à Paris pour suivre un stage chez Calligraphis, animé par Bruno Gigarel. Il avait choisi un titre sympathique : "Folie des grandeurs : le passage du petit au grand format".
Je le cite : " Si tracer une lettre sur notre bonne vieille feuille de papier peut paraitre un geste simple, comment nous y prendre pour donner à cette lettre une taille démesurée ? Rendre cet acte réalisable sera l’expérience que je vous propose tout au long de cette semaine. Trouver des outils adaptés pour repousser et jouer avec nos limites. Voir le trait autrement, réaliser les gestes différemment, une toute nouvelle gymnastique pour parfaire notre vision de la lettre."



 Bruno nous avait préparé un modèle de majuscules d'Antica Formata" en réinterprétant au pinceau plat un document d'époque écrit par Bartholoméo San Vito ( London British Library, Jerome's latin version of Eusebius' history, fin du 15ème siècle). Pour les minuscules, il s'est inspiré d'Arrighi.
J'ai commencé avec un pinceau de 1,5 cm, puis je suis passée par des largeurs de 8 et 15 cm pour terminer avec un pinceau emmanché de 20 cm de large. Dès 8cm, j'ai commencé à travailler sur un plan vertical. Cela m'a semblé plus aisé. Je pense que dans une position verticale, je pouvais articuler le plan horizontal des lignes guides tracées horizontalement sur la feuille au mur et la conscience de mon centre de gravité (pour définir la verticale).
Nous étions quatre stagiaires, donc des conditions idéales, surtout si l'on pense aux dimensions de nos entraînements. Vous multipliez par 4 ou 6 hauteurs la largeur des outils ! Donc, un suivi important de Bruno, beaucoup de corrections, de démonstrations collectives et individuelles.
































Et le dernier jour, Bruno nous a proposé de calligraphier à l'eau dans la rue Visconti. Une expérience emballante, joyeuse, que je renouvellerais volontiers.
Je vous ai préparé un diaporama de Bruno en train d'écrire le mot "Calligraphie" pour partager le plaisir de voir des lettres de plus d'un mètre de hauteur se dessiner de manière éphémère sur le macadam.





Prolongeons le plaisir, Bruno vient de mettre en ligne dans la galerie de Calligraphis une sélection de ses dernières œuvres. Visiter.

4 commentaires:

  1. WOOOUUUAAAHHHH!!!! Cela laisse rêveuse....
    Et en vrai, cela devait être exceptionnel....

    RépondreSupprimer