lundi 2 janvier 2017

Un voeu pour 2017 : recevoir un colis anonyme.


 Je formule un vœu pour 2017 : recevoir un colis anonyme qui contienne le petit album en photo ci-dessus. Il a été emprunté sans me demander mon avis lors d'un stage que j'ai animé l'année dernière.
J'ai réalisé cet album pendant le merveilleux stage sur la couleur qu'a dispensé Marion Andrews chez Skrivañ il y a quelques années. J'ai adoré ce stage. Elle nous a présenté une série de "petits exercices" qui mis bout à bout m'ont aidée à perfectionner mon système des couleurs. J'avais anticipé sur le stage et avais préparé le papier au format, dans les jours suivants j'ai relié l'album à la japonaise et dessiné puis peint le lettrage du titre. Il me servait aussi comme outil de référence.
Lors des stages, j'apporte mes albums de peinture, car ils fonctionnent comme une source d'exemples, pour illustrer mes propos ou en consultation libre en contrepoint de la publication sur le blog ou le site. Est-ce raisonnable ?
Je n'arrive pas à passer par-dessus, je pense régulièrement à cet album. C'est pourtant un album modeste, plein d'imperfections. Mais son absence rend incomplète la collection personnelle d'albums de travail que je me constitue jour après jour, comme trace de mon travail, de mes recherches, de mon évolution. D'autre part, enseigner, c'est réfléchir et mettre en œuvre des stratégies au service des stagiaires. C'est aussi accompagner en trouvant la bonne distance. C'est être dans le don. C'est donc un retour décevant.
 Vous remarquerez que j'évite un certain mot de trois lettres avec soin. Je suis peut-être naïve, mais je me dis que cet acte pourrait ne pas être entièrement réalisé et que sa fin pourrait être modifiée (comme une flèche qui serait rattrapée ou déviée avant d'atteindre son but). Il suffit que la personne qui accueille en ce moment cet album chez elle l'emballe, marque mon adresse (en fin de billet) sur le paquet, acquitte le port -ce serait comme un coût de location de quelques mois - et le poste. Elle en retirerait quelques gains symboliques mais de valeur : écarter de chez elle un objet obscurément acquis, remettre de l'ordre, me faire éprouver soulagement et me rendre le plaisir de pouvoir croire en la vertu de mes prochains. Et ainsi cet acte s'inverserait et deviendrait positif.

Je rêve..... ou pas.

Quelques images de l'album :


J'avais pensé à une boîte de chocolats belges en peignant cela.


Mon adresse postale :
Elisabeth Couloigner
33 rue de Brest
29810 LAMPAUL-PLOUARZEL



2 commentaires:

  1. Comment croire encore en la nature humaine ?! Comment ne pas être scandalisée par le comportement de cette personne qui vous a côtoyée, a profité de votre enseignement, de votre générosité. J'espère de tout mon coeur que ce voeu se réalisera.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nathalie pour cette empathie.
    Je ne sais pas ce qui l'anime dans ce geste. J'essaie de lui communiquer mon ressenti pour l'amener à revenir en arrière et effacer un acté immature. Réparer son erreur enrichit.

    Au plaisir,

    Elisabeth
    .

    RépondreSupprimer