mardi 8 septembre 2015

Un été à Bécherel, suite







 Nous sommes place Jehanin, en haut du centre historique, c'est là que se situe la galerie L'ivre de l'art. Et juste à côté, il y a la galerie de Pépito, bédéiste passionné à l'humour "Carrément vache" (il peint des vaches carrées dans tous les styles possibles). Il partage son atelier avec Jean-Marie Boule qui réalise des fixés sous verre, une technique très ancienne qui superpose des couches de peinture à l'huile mais en ordre inverse, il commence par les détails. D'ailleurs, il (Jean-Marie) accrochera ses œuvres en octobre sur les cimaises de L'ivre de l'art.

En face, il y a la relieuse, Stéphanie, et le bar crêperie ( bonnes crêpes assurées). C'est bien, car de la terrasse on peut voir les entrées des galeries - ce qui permet certaines après-midis , et certaines fin de matinée, de siroter tranquillement une boisson en bonne compagnie tout en gardant un œil sur les galeries. Au-dessus de "La crêpe bouquine", la belle librairie du Donjon, en face, une librairie sans nom mais où j'ai passé un bon moment (deux sens pour le mot "bon").


La librairie sans nom
et ci-dessous un détail de sa devanture signé Richard Lempereur.


Et pour finir .... l'affiche de Jean-Marie Boule

Et pour re-finir :




Demain, nous irons sur la place du bas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire