lundi 28 décembre 2015

Tracés gestuels avec David Lozach


 Début décembre, j'ai suivi un stage de calligraphie gestuelle, proposé par l'Esperluette et animé par David Lozach.
J'ai suivi à peu près le même stage  il y a deux ans à Brest avec profit et j'ai eu envie de renouveler l'expérience. David propose une entrée très axée sur la conscience du corps et j'ai souhaité consolider les pratiques du premier stage.




Voici sa présentation du stage :  "Le cerveau n’a pas d’aire dédiée à l’écriture.
Lorsque nous travaillons la calligraphie nous mettons en action une « stratégie » qui passe par 3 niveaux :
            La main : physique, sensible, sensuelle
            L’œil : moteur, guide dans l’espace, anticipation
            Le cerveau : mémoire, imagination, coordination, traitement des informations
Ce stage sera l’occasion, par des exercices graphiques simples, entrecoupés d’exercices physiques doux, de réaffirmer et d’amplifier cette « stratégie ».

Nous commencerons par mettre en « marche », chaque niveau, séparément afin de les éveiller et d’en prendre conscience ; pour ensuite harmoniser l’ensemble et aboutir à un contact joyeux dynamique et enthousiaste à la pratique de la calligraphie latine gestuelle."
Cette fois-ci, nous n'avons pratiquement pas tracé de lettres. Mais en revoyant le stage je réalise que  nous  avons mis en place le système de traits rythmés qui se développe en points d'appuis, rebonds, boucles, lignes jetées/rattrapées sur lequel s'appuie la chancelière et des gestuelles contemporaines. Et ce n'est pas une mince affaire.

Un petit exercice visuel pour connecter les méninges.








lundi 30 novembre 2015

Un portfolio "Papier enduit"


L'été dernier, j'ai animé des stages avec pour thème le papier enduit. Ceci est le portfolio des échantillons de démonstration. Ils mesurent 15 cm de côté et sont resserrés dans un petit étui de papier aquarelle.



J'anime un stage sur ce thème pour le compte de l'Atelier Calligraphie de Périgueux en Février. Il reste encore quelques places. Renseignements et inscriptions ici.

mercredi 25 novembre 2015

Graphies textiles : mon album de stage

 Ces derniers jours j'ai mis en forme et retravaillé mon album du stage "Graphies textiles", animé par Stéphanie Devaux et organisé par l'Esperluette.

Le contenu de l'album est visible ici.

J'ai rajouté coutures machine et trames dessinées. J'ai assemblé les feuillets à points lancés sur une reliure souple. Cette forme de reliure permet de faire évoluer l'album en rajoutant à la suite des feuillets complémentaires.

dimanche 22 novembre 2015

Un beau stage animé par Stéphanie Devaux : "Graphies Textiles"





En Octobre, je me suis rendue à Rouen pour suivre un stage proposé par "L'Esperluette" : "Graphies textiles", animé par Stéphanie Devaux.


Voici son introduction :
"Le trait pour commencer puis les trames textiles seront la base de ce travail de recherches. Nous les réaliserons avec des techniques variées (dessin, impression, collage, découpe...) Ce répertoire de formes et de traits nous permettra de chercher et créer des graphies en lien avec l'univers du textile."

Fil, ligne, traits, trame, les "liens" entre texte, tissu, parole ouvrent un vaste champ de recherches graphiques, nourries de correspondances sémantiques, de liens historiques, de racines communes premières. Et si l'on s'intéresse aux matières, dans bien des cas, le support du texte - le papier- et le tissu viennent des mêmes fibres végétales... En fait, quel que soit l'angle choisi, les deux se croisent et s'entrecroisent.

J'ai passé deux jours stimulants, voici quelques images de mes recherches. J'ai fait des échantillonnages, que j'ai associés sur les feuillets. Ceux-ci ont ensuite été fixés à points lancés dans une couvrure souple en tissu. Vous verrez bientôt l'ensemble mis en forme.











samedi 14 novembre 2015

Programme de stages de l'Atelier Calligraphie de Périgueux.

Rendez-vous en février à Périgueux.




Je ne parle jamais ici de sujets autres que les arts visuels et les lettres. Mon émotion devant les évènements de la nuit dernière à Paris me fait sortir des chemins habituels. Il y a d'abord une profonde compassion pour les victimes innocentes, leurs proches, les parisiens confrontés directement à la violence aveugle, et puis le sentiment d'horreur que suscite l'agression envers des civils. Notre mode de civilisation est défié. Je porte des valeurs humanistes, laïques, démocratiques. Je défends la liberté de penser, de s'exprimer artistiquement, de se cultiver, d'être une personne à la conscience libre. Lundi, je retrouverai des petits élèves de cultures variées pour leur apprendre à parler la langue française, pour contribuer modestement à leur donner des moyens de penser.


mercredi 7 octobre 2015


Dessiner, représenter, figurer, une capacité que beaucoup d'entre nous souhaiterait posséder. L'opinion commune sur le sujet est que dessiner est un don.... Est-ce vraiment le cas ? et si la technique s'apprenait ?

Une de mes amies, Josiane Quillivic, propose des stages de 5 jours pour apprendre à dessiner.

Voici sa présentation :

Un stage à la portée de tous, des débutants ainsi que des confirmés. Cinq jours intensifs pour voir différemment et  apprendre à dessiner, grâce à la méthode « Dessiner grâce au cerveau droit » de «Betty Edwards ». Ce stage d'initiation consiste à pratiquer le dessin réaliste et ressemblant. Il a pour objectif de démystifier des sujets dit difficiles, comme le portrait ou le dessin des mains, tout en favorisant la créativité. Accessible sans condition préalable de don, ou techniques, il suffit d'être confiant, motivé et d' avoir le respect de soi et des autres. L'apprentissage ne se fait pas d'un coup de baguette magique ! La méthode est prouvée, à la fin de ce stage chacun sera témoin des progrès réalisés...Ce stage est ouvert à tous !

Renseignements et inscriptions ici.

lundi 28 septembre 2015


Samedi et Dimanche prochains, je serai à la mairie de Plouarzel à l'occasion des journées portes ouvertes des ateliers d'artistes.

Jean-Noël Riou recevra le public à son atelier de la rue des Frégates à Plouarzel, il y présentera ses œuvres et une partie des CORi.

A la mairie de Plouarzel, je serai en compagnie de Franck Gicquiaud qui y expose en ce moment des photographies de mer et de voile. Vous pourrez voir de près l'autre partie des œuvres de CORi et une sélection des miennes.

Au plaisir de vous rencontrer.

Mon site : ici.

mercredi 16 septembre 2015

Album colapen 39.











Organisation spatiale de masses (les traits XL) en relation avec les traits fins et surtout les contreformes (blancs intérieurs).

jeudi 10 septembre 2015

Stage d'octobre au Grouanec






Du Lundi 19 au mercredi 20 octobre, j'anime un stage "Matière et composition sur medium " au Grouanec.

Renseignements et inscription sur la page d'à côté, c'est-à-dire  ICI.


Pour voir mon programme de stages à venir, c'est LA. Le stage de Périgueux en février vient juste d'être calé.

mercredi 9 septembre 2015

Un été à Bécherel, fin



Lors de mes deux séjours à Bécherel cet été, j'assurais la permanence de la galerie L'ivre de l'art, j'étais donc peu disponible pour pratiquer l'activité principale à Bécherel, faire les librairies. Un midi, j'ai décidé de passer faire un tour à la librairie Boulavogue, une affaire de 10 mm pensais-je. Une heure trente plus tard, j'y étais encore. Une librairie généraliste, bien organisée, où j'aurais pu passer la journée. J'y ai trouvé un livre de Bernard Rancillac "Voir et comprendre la peinture" que je venais de lire chez un ami et puis d'autres ouvrages....
 Un peu plus loin,  La souris des champs  me faisait de l’œil :


 La souris des champs mêle brocante et livres, notamment une jolie sélection de livre d'enfants et de pédagogie d'autrefois. Elle aime les livres géants, moi aussi. En plus, sur l'enseigne, je reconnais la patte du calligraphe  Richard Lempereur.

Et parce qu'il faut toujours faire des choix - il y a bien d'autres librairies à Bécherel - je finis par la belle devanture bleue de la Librairie Sedon rue du Faubourg Bertault : livres anciens et sujets pointus sont annoncés sur la vitrine :


Ces librairies sont ouvertes toute l'année....

mardi 8 septembre 2015

Un été à Bécherel, suite







 Nous sommes place Jehanin, en haut du centre historique, c'est là que se situe la galerie L'ivre de l'art. Et juste à côté, il y a la galerie de Pépito, bédéiste passionné à l'humour "Carrément vache" (il peint des vaches carrées dans tous les styles possibles). Il partage son atelier avec Jean-Marie Boule qui réalise des fixés sous verre, une technique très ancienne qui superpose des couches de peinture à l'huile mais en ordre inverse, il commence par les détails. D'ailleurs, il (Jean-Marie) accrochera ses œuvres en octobre sur les cimaises de L'ivre de l'art.

En face, il y a la relieuse, Stéphanie, et le bar crêperie ( bonnes crêpes assurées). C'est bien, car de la terrasse on peut voir les entrées des galeries - ce qui permet certaines après-midis , et certaines fin de matinée, de siroter tranquillement une boisson en bonne compagnie tout en gardant un œil sur les galeries. Au-dessus de "La crêpe bouquine", la belle librairie du Donjon, en face, une librairie sans nom mais où j'ai passé un bon moment (deux sens pour le mot "bon").


La librairie sans nom
et ci-dessous un détail de sa devanture signé Richard Lempereur.


Et pour finir .... l'affiche de Jean-Marie Boule

Et pour re-finir :




Demain, nous irons sur la place du bas.

lundi 7 septembre 2015

Un été à Bécherel.

Le jardin de Moinette
 La rentrée est passée, l'année se met en place et je profite du week-end pour repenser aux moments agréables passés à Bécherel cet été avant de me laisser emporter par les semaines qui défilent. Et pour commencer celui passé en fin d'après-midi dans un jardin suspendu et poétique, le jardin de Moinette. A l'abri des murs on aperçoit la campagne, le regard s'arrête sur les kiwis luxuriants, un panier de pommes, les glycines qui produisent des gousses, les colombes et leur reflet. Quelques tables aux piètements d'anciennes machines Singer animent la pelouse et nous devisons assises à l'une d'elle avec Moinette. Puis nous empruntons  le chemin des remparts...



Demain; nous nous promènerons sur la place Jehanin.

samedi 29 août 2015

Album colapen 37.







 Deux interprétations d'un même style avec le même outil : différence de module obtenue en changeant l'angle de l'outil, reprise des mêmes formes avec quelques améliorations.
L'alphabet bleu, gras et tronqué fonctionne comme une frise plus décorative. La suppression de la base des lettres accentue l'aspect rythmique des tracés. Il relève la composition binaire un peu plan-plan en jouant le rôle du troisième.

mardi 25 août 2015

Album colapen 36.





 Lettres tracées dans un esprit de chancelière manipulée avec un outil qui répond moins bien qu'une plume carrée.  Moins contrôlée, la lettre est plus vivante, moins contrôlée, elle perd de sa perfection.
Une piste de travail se dessine alors : agrandir, sélectionner, décalquer, retravailler les tracés et reporter sur un autre support. La base est calligraphique mais n'est qu'une étape d'un travail de lettrage.

lundi 24 août 2015

Album colapen 35.









 Traits scratchés et lettres travaillées du bout de l'outil. J'ai recherché du contraste dans le rendu des traits. Tout n'est qu'une question de position et d'appui de l'outil.

samedi 22 août 2015

Album colapen 34.











 Dilution mouvante du carmin d'indigo, le colapen est poussé à rebrousse-poil, c'est-à-dire en remontant pour donner ces traits giclés, dus à la vibration du bord de la plume.

vendredi 21 août 2015

Album colapen 33.




 Je poursuis dans la veine onciale, j'ai mieux géré le "P" cette fois-ci. Je ne sais pas pourquoi, en traçant ces lettres je pense onciale mais aussi lettrages contemporains style graff...
Brou de noix, cernage au feutre fin à pigments.

mercredi 19 août 2015

Album colapen 32.







Un alphabet de facture onciale, l'outil convient assez bien à leur tracé. Avec un peu de recul, à refaire, je modifierais le jambage du "P", la lettre est trop lourde et manque donc de lisibilité.

mardi 18 août 2015

Album colapen 31.







Alphabet de minuscules : mis à part le "j"et le "s", chaque lettre est constituée d'un trait exagérément épais et d'un trait fin. Les lettres sont ensuite cernées au feutre à encre pigmentée fin.
J'ai utilisé ces lettres après les avoir agrandies, calquées et retravaillées sur un bastaing. Le même alphabet très agrandi et aux bords lissés est bien différent avec un agrandissement moindre et une volonté d'accidenter ces mêmes bords. Vous verrez cela bientôt.

samedi 15 août 2015

Bécherel en Août







 Je passe une petite semaine à Bécherel - j'y suis jusqu'à mercredi prochain 19.00, de permanence à la galerie "L'ivre de l'art".

Ce week-end, après celui de juillet qui a été un plaisir,  j'anime un deuxième stage sur le papier enduit. Et c'est encore bien agréable.


Fin de journée, chacun(e) a rangé son espace pour continuer demain: avancer sur les petits carrés 15x15 cm, enduire et mettre en couleur un leporello. Les objectifs du stage sont d'une part d'apprendre à préparer et enduire du papier, préparer et employer des pigments, expérimenter des encres pigmentées et à base de gomme laque, et d'autre part d'aborder des notions de composition et de mise en page. L'optique étant le travail de la matière.


Quelques éléments de composition


Enduits, prêts à subir moult traitements


jeudi 13 août 2015

mercredi 12 août 2015

mardi 11 août 2015

Album colapen 29.









Sur un alphabet de capitales "crayonnées", un lavis clair structure l'espace défini par la page.
Un alphabet de capitales brutes indigo rehausse le tout.
 Les capitales brun pâle, constituent l'arrière-plan, le lavis bleuté le plan intermédiaire, les lettres indigo, placées aux deux-tiers de leur hauteur à cheval sur la limite du lavis, fonctionnent comme un motif en premier plan.




dimanche 9 août 2015

Album colapen 28.






Capitales dessinées à partir d'une structure remplie de petits points. (technique apprise d'Elmo van Slingerland il y a quelques années.)

samedi 8 août 2015

Album colapen 27.

 Encore des capitales approximatives, dessinées  du bout de l'outil, mélange de petits traits, de points,  ou seulement de fines lignes juxtaposées. Un léger lavis réalisé avec l'eau du pot (carmin d'indigo et brou de noix) anime un peu ces pages.