dimanche 23 novembre 2014

Richard Lempereur : L'ivre de l'art.




 Je suis allée hier à l'inauguration de l'atelier galerie de Richard Lempereur, "L'ivre de l'art". L'expression "L'ivre de .... " essaime et cette déclinaison s'ajuste bien au lieu : c'est non seulement un amoureux des lettres mais aussi des autres arts visuels qui y officie, en témoigne la sélection des artistes présentés. J'ai passé un vrai beau moment : je suis venue par amitié et je suis repartie la tête pleine de belles images.
J'ai le sentiment que la sélection obéit tout autant au cœur qu'aux yeux.
Pour commencer, il y a des œuvres de Richard - j'aime beaucoup entre autres ses "aciers" -,  de son ami calligraphe allemand Rainer Wiebe et des lampes calligraphiées par Loredana Zega (herself).
La lumière des œuvres de Kako, Kaki et Richard illumine l'espace. Je possède un ouvrage d'eux, "L'été des mondes minuscules", la palette des pastels exposés est juste sublime, et en s'approchant on découvre les textes de Kaki calligraphiés par Richard, leur site est à visiter dès maintenant.
Les collages poétiques érotiques et raffinés de Laure Missir intriguent et séduisent. L'exploration se poursuit dans l'univers minuscule de ses timbres.
Emmanuelle Lauer propose des eaux-fortes d'une élégante sobriété, Hervé Richard des "Thalassographies" aquarellées fascinantes, Armel Hédé des porcelaines enfumées tout en subtilité.
Je n'oublie pas les surprenants textes tissés d' Ilann Vogt.
Vous trouverez aussi quelques beaux livres - Charles Montecot et Jean-Luc Legros, des éditions d'art (Carré d'encre et Éditions des deux corps).




Des calligraphies de Richard, utiles ou justes poétiques, parsèment le village. En voici une, juste pour le plaisir :



Et cet été, je serai sur les murs et les étagères de l'ivre de l'art avec des petits formats, de grands travaux, des livres uniques et des volumes....



Richard Lempereur - 15 place Jehanin.
L'atelier est ouvert toute l'année.
Tél. : 06 19 52 25 80
E-mail : richard.lempereur@openmailbox.org

http://l.ivredelart.free.fr

samedi 15 novembre 2014

47 ème Grand prix de peinture du Léon

Le visuel de l'affiche est
une œuvre de Frédéric Le Blay, 1er prix 2013





 Du 15 novembre au 14 décembre 2014 l'hôtel de ville de Landivisiau accueille le  47ème grand prix de peinture du Léon.
Chaque artiste présente  une ou deux œuvres. J'ai particulièrement remarqué deux nus à l'huile de Dominique Haab-Cabon, pour la beauté subtile de sa matière mate, la palette de gris bleutés, l'originalité  de la composition, la qualité du dessin, l'élégance de l'ensemble. J'ai aussi remarqué les œuvres d'Emma Forestier, Mathias Guillois, Marion Le Bec (lithos) , Michel Le Déroff, Serge Marzin (gravures), Catherine Simier et Christine Sutton.
J'y présente deux tableaux, Texte fossile 1 et Espace subjectif 2. Ce dernier a reçu un prix.

Espace subjectif 2

J'expose aussi celui-ci, dont un morceau sert de visuel à mon second  blog "L'ivre de matières et de couleurs".

Texte fossile 1


mardi 11 novembre 2014

Anglaise redessinée avec Kitty Sabatier



 En ce milieu d'automne, Skrivañ a de nouveau invité la calligraphe toulousaine Kitty Sabatier. Cette fois-ci, elle nous a proposé de travailler l'anglaise en très grand module, avec un maximum de contraste plein/délié, donc des graisses sur-accentuées, et de stabiliser un mot en le redessinant.

Nous avons travaillé à partir d'un mot calligraphié que nous avons agrandi à l'aide d'une imprimante. J'ai obtenu une hauteur de "a" de 4 cm.
Pour stabiliser un mot :
Tracer, repérer la portée / Avec la règle et l'équerre, tracer les lignes de pente (à 54° classiquement, ou selon l'angle que l'on juge le plus adapté au projet) / Définir les largeurs de graisse et tracer les doubles-lignes de pente correspondantes.
Travailler en superposant les calques, décalquer le mot / noircir / Améliorer les tracés / Uniformiser l'épaisseur des déliés / Accentuer les graisses / Régler les approches / Tendre les traits / Affiner au cutter ou avec un vaccinostyle.
Nous avons juste abordé une manière ancienne pour transformer un lettrage calligraphié en logo ou en lettrage imprimable, aujourd'hui, les graphistes réalisent ce genre de tâche avec un logiciel.
Cependant, j'ai trouvé bien plaisant cet entre-deux calligraphie/lettre dessinée, j'y vois la possibilité de travailler un lettrage pour le gaufrage, l'agrandissement ou le transfert.
Les puristes de l'anglaise s'interrogent probablement sur mes formes et contreformes en regardant l'image ci-dessus. C'est parce que je me suis rappelée une proposition de Kitty lors d'un ancien stage : écrire une anglaise à la plume pointue en empruntant ses formes à la chancelière, je me suis offert cette fantaisie.


Stage Kitty Sabatier pour SCRIPSIT  en 2006

J'ai conclu mes deux jours de stage en reportant une partie de mon lettrage sur mon petit carnet d'études calligraphiques. C'est l'aspect graphique des tracés que je souhaite mettre en avant.


mardi 4 novembre 2014

Fibonacci de Laurent Pflughaupt

Fibonacci, Laurent Pflughaupt





 Cet été, je serai bien allée à Coulon voir les artistes exposés à l'atelier du 112. Si vous avez cliqué sur le lien, vous avez compris l'étendue de mes regrets. Mais la vie réserve parfois de jolies surprises. Lorsque je suis allée passer quelques jours à l'atelier du 112 en octobre, les tableaux de Laurent Pflughaupt et de Marie-Cécile Daufour étaient encore au mur.
 Plusieurs m'ont fait de l’œil.... avec insistance....
J'ai finalement craqué sur Fibonacci.

samedi 1 novembre 2014

Gaufrage avec Benoît Furet

Plan de St-Renan_Benoit Furet






 Les 6 et 7 décembre prochains, Benoît Furet (C'est lui qui se cache derrière Anachropsy et nous habitons dans le même canton) propose un stage de gaufrage auquel je me suis inscrite.
C'est en compagnie de Keith et Amanda Adams qu'il a acquis les premiers éléments de la technique du gaufrage, technique sur laquelle il a ensuite beaucoup travaillé. Régulièrement Benoît nous propose de belles œuvres intégrant cette technique et j'avais bien envie d'apprendre.

Le stage se déroule à St-Renan (29) le samedi après-midi et le dimanche toute la journée, il y a huit places et un prix de lancement très intéressant.
Tous les renseignements nécessaires sont ici.
Ce stage tombe vraiment très bien pour moi, il complètera les deux stages que je suivrai au cours du mois de novembre
: un de dessin typo avec Kitty Sabatier chez Skrivañ et un autre de lettres art nouveau avec Bruno Riboulot à Rouen.