mercredi 2 juillet 2014

Rudolf Koch : Chaque note 5.






 Pour ce dernier tableau de la série, j'ai réutilisé un ancien support que j'ai malmené en le grattant et le scarifiant. Je n'ai pas utilisé la lino mais simplement calligraphié le texte à la plume carrée en gothique inspirée de celle de Rudolph Koch. En contrepoint de la rudesse de la matière une coulée d'iriodine ajoute une touche précieuse.

Il est visible tout l'été à Guimiliau chez Jean Crenn.

1 commentaire:

  1. Comme il me plairait d'avoir ton inspiration ... c'est beau! Merci.

    RépondreSupprimer