mercredi 4 juin 2014

Rudolf Koch et lino calligraphique : Chaque note 1.

Chaque note 1.
 Il y a quelques semaines, j'ai suivi un stage de Lieve Cornil consacré au calligraphe allemand Rudolph Koch. J'avais gravé une plaque lino à partir d'un texte de François Cheng (Les cinq méditations sur la beauté). J'avais imprimé sur des papiers chinois fins dans le but de les intégrer dans des tableaux calligraphiques sur médium. Imprévu, l'encre lino employée n'est pas imperméable et les essais de fixation avec un fixatif acrylique mat en aérosol peu concluants : le noir persiste à migrer. Cela m'a obligée à prendre des précautions pour conserver les lettrages. Le fond est traité en superpositions de papiers fins  enduits de lait de marbre poncé et teinté avec des pigments. La texture de lettres est cernée d'encre acrylique noire à la plume baïonnette pour donner un peu plus de contraste et la détacher du fond. Le tout est protégé par une couche de fixatif.

Dimensions : 35x25 cm



                                            détail :



Il sera visible tout l'été à Guimiliau (29) chez Jean Crenn.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire