lundi 30 décembre 2013

Voeux 2014 - 2






La carte de vœux de Laurent Rébéna pour 2014.
La photo est de Quentin de Néeff.





Et l'élégance de l'écriture sur l'enveloppe :



dimanche 29 décembre 2013

Voeux 2014-1










La première carte de vœux (numérique) reçue pour 2014 : Elle vient de mt-Galerie qui porte le projet L3V, projet qui unit poètes et plasticien dans la réalisation de "livres pauvres". ...........................Visiter......................................................

mercredi 25 décembre 2013

Joyeux Noël ...or Merry Xmas


A chacun, à chacune, je souhaite un JOYEUX NOËL 2013 !


Petits essais au feutre pinceau japonais
à partir d'un griffonnage téléphonique inconscient
.

vendredi 20 décembre 2013

Un petit service





Le graveur Serge Marzin m'a récemment demandé une calligraphie pour servir de base à la fabrication d'une matrice en cuivre pour  le titre d'un livre d'artiste qu'il a réalisé en collaboration avec l'auteure Marie-Josée Christien.
 Je lui ai proposé quelques essais rapides - celui-ci a été tracé avec une plume pliée (folded ruling pen) de John Neal - il a fait son choix et j'ai retravaillé le modèle. Je l'ai encore repris par quelques retouches au feutre fin. La matrice qu'il en a tirée a servi à gaufrer le titre.

Vous pouvez en avoir un aperçu ici.

dimanche 1 décembre 2013

Les Philocallies de CORI

Origines - CORI - 50x50 cm



Malgré ces temps chargés de contraintes qui nuisent à la vraie vie de l'esprit, le hasard (est-ce vraiment le hasard ?) réserve de belles surprises, de belles rencontres.
Par l'intermédiaire d'une connaissance commune, je suis allée dans l'atelier de Jean-Noël Riou, un peintre figuratif surréaliste qui vit et travaille à cinq minutes de chez moi. Et quelques semaines plus tard, cinq tableaux ont vu le jour, issus de notre collaboration. Ils sont signés CORI, un pseudonyme car les œuvres produites sont le résultat d'une symbiose artistique. Nous avons aussi éprouvé la nécessité de baptiser et définir nos œuvres. Ce sont les philocallies...

Les bretons pourront les admirer lors du salon l'Art à la pointe qui se tiendra au Quartz de Brest  le week-end prochain. Pour les autres, (ou les impatients) un petit clic les amènera sur la page de mon site dédiée à CORI.

lundi 11 novembre 2013

Asse à la Cohue



 Il y a le bleu Klein, le bleu Nattier et aussi le bleu Asse. Cet été, j'avais eu le bonheur de passer par Paris au moment de l'exposition de Geneviève Asse à Beaubourg. Je viens de reprendre une bouffée de bleu à Vannes récemment. Le musée de la Cohue présente une sélection d’œuvres -tableaux, gravures - de Geneviève Asse jusqu'au 31 décembre 2013.




Sur un mur étaient inscrites quelques citations de l'artiste, en voici quelques-unes :


"La peinture c'est comme une sorte de radiographie de ce qu'on est."
"Mes tableaux sont à la verticale parce que le bleu est soulevé par la lumière. Souvent je peins de hautes toiles bleues qui diffusent leur lumière. La pièce entière est bleue, enveloppante, non pas comme une chapelle mais comme un temple d'intimité et de réflexion."
"L'air possède une couleur. Bleu : il prend tout ce qui passe."
"Peinture : Trois pas en avant, deux pas en arrière;"
"Je commence une toile et j'en retrouve une autre. Le travail se transforme sans moi."
"Définir le contour d'un objet demande du savoir et dessiner le dedans de l'abandon."


Musée de la Cohue, Vannes

mercredi 23 octobre 2013

MAAW 2013 ou Mail Art Across the World 2013



Il vous reste quelques semaines pour participer à ce qui devient une institution pour les amateurs de calligraphie et d'art postal :  Mail Art Across the World  édition 2013. Cette belle réussite qui tient dans le temps est impulsée pour la France par Emmanuel Spaëth.

Tous les renseignements : ici.

Pour cette édition, vous pouvez expédier une belle enveloppe en France et en Belgique (Plumes et calames est un partenaire historique de MAAW) mais aussi en Italie et en Norvège.

Pour avoir des idées et en prendre plein les yeux, allez feuilleter les galeries des anciennes éditions. Vous y trouverez des réalisations des meilleurs calligraphes français et européens.

Date limite de consommation du plaisir calligraphique d'envoi : 1er décembre 2013.

Et j'ai bien sûr l'intention de participer...

jeudi 10 octobre 2013

Mail Art : jolies enveloppes reçues.












Mon anniversaire est passé le premier jour de l'automne.... et il y a quelques jours le facteur a pour une fois déposé autre chose que des factures dans ma BaL.
Merci à Gene et Véronique pour ces petits plaisirs postaux.



lundi 7 octobre 2013

Autopsie






Vendredi dernier, je suis allée au vernissage de l'exposition de Stéphanie Doroche  et Emmanuelle Premel-Cabic à la Chouette, la galerie d'arts multiples de L'art et Création à Daoulas.
C'est le titre, "Autopsie" qui m'a décidée, qui a éveillé ma curiosité. Je savais que j'allais voir un travail à quatre mains et cependant je l'ai oublié un temps car les deux propositions se répondent bien.
La proposition peut sembler déroutante au premier abord. Je crois qu'il faut prendre le temps de regarder, de laisser les sensations se construire peu à peu sans chercher à définir précisément les choses...Le regard se promène, s'attarde un peu plus sur un élément évocateur. L'exposition m'a plu, m'a sollicitée, je n'en dirai pas plus car elle joue sur des ressentis intimes.






Galerie d'arts multiples "La chouette"
L'art et création, rue de l'église, Daoulas
Ouvert du jeudi au dimanche jusqu'au 3 novembre.
S'y rendre.

mardi 10 septembre 2013

Geneviève Asse à Beaubourg

Geneviève Asse au Centre Pompidou



 Après une pause estivale d'une longueur inhabituelle pour ce blog, je suis de retour.  Et je vais commencer par vous parler d'une peintre contemporaine, Geneviève Asse. Cet été, je devais passer par Paris et en consultant le programme des expos j'ai eu le bonheur de voir que le centre Pompidou exposait Geneviève Asse (en dépit d'une publicité très réduite). J'ai découvert son existence il y a un certain nombre d'année dans un numéro du magazine Côté Ouest qui parlait déjà de ses carnets et du "Bleu Asse". Puis j'ai de temps en temps pu admirer quelques-uns de ses grands formats dans l'exposition "Elles@centrepompidou" en 2010 ou au musée Cantini à Marseille.
C'est une peinture qui peut sembler déroutante, car à priori il ne s'y passe pas grand-chose... juste de grandes étendues d'un bleu mélancolique.... atmosphérique. Et c'est une question d'atmosphère, de perception sensible, de sensation.... faussement simple. Car soudain le regard glisse, dérape sur une frontière que l'on croyait présente, là, et qui se dérobe.... L’œil peut aussi choisir la contemplation et s'enfoncer, s'immerger dans la profondeur de la couleur indéfiniment, le temps un temps suspendu.  Il en ressort un sentiment de calme, d'épure, je n'ose dire de pureté. Je suis sensible à cette recherche de l'immatérialité au travers de moyens matériels basiques. L'image montre une partie des onze peintures dont Geneviève Asse a fait don au Centre Pompidou.
L'exposition présente aussi une série de petits formats, et des carnets qui vous vous en doutez si vous suivez mon second blog, m'ont particulièrement intéressée.

Carnets de Geneviève Asse











Petits formats de Geneviève Asse

La vidéo du Centre Pompidou : ici





Geneviève Asse dans la galerie Claude Bernard

J'ai vu que le musée de La Cohue à Vannes, lui consacrait une exposition du 26 janvier au 31 décembre 2013. Je vous en parlerai probablement avant la fin de l'année.

samedi 3 août 2013

Aller voir ailleurs et ... rencontrer Benjamin Lacombe




 Normalement, ce blog est en vacances jusqu'à fin août, en effet je suis partie faire un tour de l'autre côté de la terre. J'y fais cependant une petite incursion car ici-bas, où je suis, en ce moment même, Benjamin Lacombe et son complice Sébastien Perez effectuent un périple,  à l'invitation de l'association "Lire en Calédonie". Précédemment, je vous avais présenté "Il était une fois", une série de tableaux pop-up sur une sélection de contes traditionnels.
J'ai donc pris mon tour ce matin à la Librairie Pentecost à Noumea pour faire dédicacer un exemplaire de Blanche-neige. J'ai pu observer sa technique d'illustration, quelques coup de crayon animés ensuite de quelques couleurs aquarelles appliquées au pinceau à réserve d'eau. En consultant la page Wikipedia qui lui est consacrée, on découvre la précocité de sa carrière ; son projet de fin d'études "Cerise Griotte" est devenu sa première publication en littérature jeunesse. En fait, comme tant d'autres, enfant, Benjamin Lacombe aimait dessiner et lui, il ne s'est jamais arrêté.  C'est sûrement vrai mais peut-être aussi un peu court : il dessine mais développe surtout une thématique autour de la différence - la forme ....et le fond.

La page Wikipedia qui lui est consacrée : ici, vous y trouverez sa bibliographie.

Et puis, des images des dédicaces :


Blanche Neige

L'herbier des fées

mercredi 17 juillet 2013

Suivre son nombre pour aller voir ailleurs...

Études calligraphiques page 25
"Suivre son nombre"






  Une petite image extraite de mon carnet d'études calligraphiques, réalisée suite au stage de Laurent Pflughaupt, pour vous souhaiter de bonnes vacances.
 Je vous retrouverai fin fin août, probablement avec un produit de saison : un carnet de voyage.

Cependant, vous pourrez suivre la publication de mon album de peinture en cours, environ deux fois par semaine, sur mon second blog : "L'ivre de matières et de couleurs", grâce aux bons soins de Thibaut.
Vous aurez peur-être le temps de visiter aussi mon site ou de vous rendre à Guimiliau pour en voir une vingtaine en réel.


                                                                    Bonnes vacances.

vendredi 12 juillet 2013

Une expérience renouvelée.



  Je viens de renouveler l'expérience de mai 2012 : un cours particulier de peinture sur deux jours.
Comme Nadia l'année dernière, Stéphane était motivé, prêt à essayer, à faire l'effort de comprendre une démarche.
Nous avons abordé quelques éléments de composition, posé des bases techniques du travail de matière et de couleur. Nous avons aussi vu comment insérer des éléments de calligraphie - Stéphane Trillaud se passionne pour la discipline, il donne des cours du côté de Cannes - en utilisant la technique du transfert ou en traçant les lettres avec différents outils.
 J'attends maintenant avec curiosité de voir comment Stéphane va se saisir de ces techniques pour son expression propre.

samedi 6 juillet 2013

Des dédicaces de Massimo Polello



 Au cours du mois dernier, Massimo Polello est venu donner un stage à Brest, invité par l'Atelier de calligraphie Skrivañ. Il avait apporté quelques exemplaires de son dernier ouvrage, Wunderkammer, réalisé en collaboration avec Birgit Nass, qui est la version papier de leur travail commun autour d'une collection de 100 mots. Wunderkammer est l'équivalent allemand de notre "Cabinet de curiosités" français. Vous avez pu regarder la vidéo faite à cette occasion sur la toile. Vous voyez ci-contre la dédicace qu'il m'a faite. Il en a fait une seconde, car je lui ai apporté mon exemplaire du "Traité de la peinture" des éditions Alternatives, que j'avais acheté au moment de sa sortie en librairie.




 Et pour finir, une dernière dédicace, celle réalisée en 2011 sur un petit ouvrage carré : Works.





 PS : Les éditions Alternatives ont arrêté leurs collections Petit Pollen et Grand Pollen consacrées à la calligraphie. Le traité de la peinture est disponible soit auprès de Massimo Polello, soit au hasard des découvertes chez les bouquinistes.

jeudi 4 juillet 2013

Avis de naissance du nouveau site de Graphos.




 On ne présente plus Graphos, l'association marseillaise de calligraphie latine. Teg - Thierry Emmanuel Garnier - vient de m'avertir de mise en ligne du nouveau site, qui nous tiendra au courant des activités de l'association et me fera saliver à distance devant le programme proposé.
 Je vous conseille de cliquer sur le lien Facebook du site, plus instructif qu'il ne semble.

Vous pouvez aussi profiter des congés qui arrivent pour explorer le très beau site perso de Teg, MN3MO5iS. Il est plein de belles sources calligraphiques et bénéficie d'une vraie mise en scène.

Et bien sûr, vous continuerez d'allez visiter régulièrement le Blog de Graphos, ne serait-ce que pour les aphorismes d'André Bloggo.

lundi 1 juillet 2013

Les Lotophages 2 : détails des lettrages


Deux détails de la deuxième toile des Lotophages.

Outils utilisés : plume pointue J, plume pliée de John Neal, pinceau pointu.

Matériaux : carmin d'indigo, encres acryliques (FW Daler-Rowney, Ink ! de Liquitex), extrait de cassel, gouache Linel Jaune de Naples.

jeudi 27 juin 2013

Un bel été à l'atelier du 112



 Si vous suivez ce blog depuis longtemps, vous connaissez Coulon dans le marais poitevin et plus précisément l'Atelier du 112 de Gérard Guerry. Situé tout au bord de la Sèvre Niortaise, l'Atelier du 112 est un lieu d'exposition, de travail, d'échange pour des passionnés de Calligraphie et d'Enluminure.

  Sa saison estivale 2013 commence par Alain Maurice, un calligraphe niortais qui marie dessin d'architecture, lettres typo, reliefs et calligraphie. C'est beau et puissant. A voir du 18 juin au 1er juillet.
 Ensuite, du 2 au 8 juillet puis du 29 juillet au 18 août, l'atelier accrochera les calligraphies des belles calligraphes toulousaines Kitty Sabatier et Christel Llop. On ne les présente plus.

Le festival calligraphique continue encore avec Benoit Furet, calligraphe breton dont je vous parle régulièrement ici et Lucile Dupeyrat que j'ai eu le bonheur de rencontrer en mai dernier à un stage de Laurent Pflughaupt qui a eu lieu - le croirez-vous ? - à Coulon.
Chacun des deux à sa manière étend le champ de la calligraphie en associant celle-ci à d'autres matériaux : le zinc brut attaqué à l'eau forte ou filigrané tout en finesse pour Benoit, les fils et textiles correspondant avec les lignes et lettres calligraphiques pour Lucile (entendez-vous les assonances et allitérations de cette dernière partie de phrase ?)

La riche saison de Gérard se terminera dans la douceur et la finesse des pastels et aquarelles d'Arlette Barbotin et Michel Guerry.

Rendez-vous donc :
Atelier du 112
112 quai Louis Tardy
79510 Coulon

05 49 08 23 96   &   06 89 71 79 03



PS : Il y a aussi le lieu...la magie du marais mouillé.


dimanche 23 juin 2013

Massimo Polello à l'Ouest.









 Ce week-end, Massimo Polello était à Brest à l'invitation de l'atelier de calligraphie Skrivañ. Le thème des deux jours était : les alphabets africains.
 Massimo nous a fourni une documentation extraite du travail d'une typedesigneuse zimbabwaise sur des systèmes d'écriture africains. Nous avons sélectionné des signes africains qui évoquaient les lettres de notre alphabet latin pour introduire une nouvelle variété de formes, puis nous avons effectué quelques transformations stylistiques. Un autre aspect du stage était le travail sur des fonds de matière au gesso acrylique et sur châssis toilés. Ce dernier aspect m'intéressait particulièrement, c'était mon premier essai sur ce support.

Voici la première des deux toiles que j'ai finalisées, le point de départ d'une petite série sur les Lotophages de l'Odyssée.


Les Lotophages 1 Élisabeth Couloigner
30x30 cm

vendredi 21 juin 2013

Exposition estivale à Guimiliau








 Comme chaque année maintenant, j'ai installé pour l'été une vingtaine de tableaux chez Jean Crenn à Guimiliau, face à l'enclos paroissial.
 Jean vous accueillera dans sa galerie à partir de lundi, et cela jusqu'au dernier jour de l'été, peut-être un peu plus si la météo est clémente en arrière-saison.

Je présente une sélection de tableaux calligraphiques et des paysages abstraits ( série "Autres lieux").



















S'y rendre : ViaMichelin  (taper Guimiliau)

mercredi 19 juin 2013

Organdi en mouvement : lettrage










Pinceau pointu (martre), gouache noire additionnée de médium mat. Plusieurs essais réalisés préalablement au brouillon de plus en plus rapidement pour faire monter l'énergie.

mardi 18 juin 2013

Ici & ailleurs, festival de carnets de voyages.

Affiche : Marion Le Bec
 Ce week-end, se tenait au Fourneau de Brest la sixième édition des carnets de voyage Ici & ailleurs, un rendez-vous attendu pour les brestois. Une centaine de carnettistes, des concerts, des rencontres, dans la halle du fourneau, l'on circule de stand en stand, avec chaque fois de belles découvertes.

Le thème de cette année est le croisement des gens de mer et des gens du voyage, voici ce qu'en dit l'association ENKI, maîtresse d’œuvre de cette belle manifestation :
"Avec les artistes invité-e-s, partons pêcher le poulpe en Grèce, frôler le pompon rouge d’un marin brestois, guetter le retour des pêcheurs à Essaouira, nous éblouir des lumières des phares dans les nuits d’Ouessant, guetter l’alizé lové dans un hamac, lancer à la mer un vieux bateau qui a retrouvé le goût de naviguer…
Certaines/certains artistes ont partagé la vie des marins, affronté les tempêtes, les journées sans vent, tous les sens en éveil, carnet en main. D’autres sont restés sur le rivage, se sont immergés dans les entreprises, ont traîné sur les quais, voyagé dans le regard de ceux qui partent ou qui reviennent, dans les traces laissées par le flux et le reflux de la mer, dans les mots que le vent hache et bouscule.
A Brest, ces « Gens de mer » croisent les errances d’autres voyageurs plus ou moins volontaires, des gens qu’on dit « du voyage » : Rroms expulsés de squats en gymnases ; Tziganes contraints à la sédentarité, conduits à la mort en des temps troublés ; Gitans d’Espagne ; Zingari du Finistère ; femmes et hommes de cirques, de routes et de musiques, de la Slovaquie à la Bretagne… Entre colère et solidarité active, les carnettistes écrivent, dessinent, photographient leurs vies et leurs combats.
D’autres artistes, venus d’ici ou (re)venus d’ailleurs, viennent rejoindre ces gens de mer et de voyage. Ils témoignent de leurs rencontres, des instants cueillis au bout du crayon, de moments vécus qu’ils nous redonnent en dessins, en reportages dessinés, en bandes dessinées, en toiles, en photos, en vidéo…
C’est tout cela, le festival, et c’est gratuit. C’est casse-gueule peut-être, mais nous l’assumons. Pour notre association ENKI, le carnet de voyage, parce qu’il met en avant les rencontres et la découverte des cultures les plus éloignées comme les plus proches, parce qu’il s’offre d’emblée à tous les regards, sans distance (ce qui ne veut pas dire sans complexité), est accessible à tous, et se révèle un outil profondément démocratique qui favorise l’accès à l’art, de manière vivante et ludique.
Une centaine d’artistes, dessinateurs, écrivains, journalistes, blogueurs, réalisateurs, musiciens, conteurs, comédiens… sont au rendez-vous de Brest pendant trois jours. Pour que l’esprit du voyage continue de flotter « au bout du monde »…
Embarquons ensemble, voulez-vous ?"

J'ai déambulé dans la halle, voici quelques images :
Emily Nudd Mitchell et Gilles Rebechi

Quelques liens à découvrir :

http://emilydessine.blogspot.fr/
http://carnettistes-tribulants.com/


Vivi Navarro et Jean-Yves André








http://vivi.navarro.free.fr/

http://jean-yves-andre.blogspot.fr/2013/05/nouveau-livre-dartiste.html




Maëlle de Coux : herbiers

J'ai passé un petit moment dans l'univers de Maëlle de Coux. Elle aborde des voyages par le biais des adventices, plantes indésirables qui occupent les terrains, qu'elle cueille, sèche et met en scène de façon graphique...une autre conception de l'herbier. Je me suis aussi intéressée à des carnets journaliers, qui reprennent des éléments du journal - des actualités, mis en scène, critiqués, interprétés, parfois poétisés...
Son site offre d'autres perspectives sur son travail, il donne envie d'aller plus loin.
http://www.maelledecoux.fr/accueil.html

ENKI : Festival de carnets de voyages ici & ailleurs.

mercredi 5 juin 2013

Résidence d'artiste de Stéphanie Devaux à St-Amand-les-Eaux


Mai de la Calligraphie 2013 from WebmasterStAmand on Vimeo.


Dans le cadre du "Mai de la calligraphie" Stéphanie Devaux que l'on ne présente plus ici, a passé une partie du mois de mai en résidence d'artiste à Saint-Amand-les-Eaux. "Graphies textiles", le titre de l'évènement donne une belle idée de son travail.
Ci-dessus, une première petite vidéo pour nous faire rêver et titiller notre créativité.

dimanche 2 juin 2013

Carnet d'études calligraphiques, page 23



 Je reprends de temps à autre mon carnet de petites études calligraphiques entre improvisations et notations. Ici sur un collage de papier de bambou très fin monotypé, j'ai utilisé la plume baïonnette, un feutre Pitt Brush gris clair (Faber Castell) et un pinceau pointu avec de la gouache Linel noir velours épaisse.

J'ai écrit : Densifier l'invisible, une expression poétique de Patricio Rojas San Martin.

samedi 25 mai 2013

Happening calligraphique : Du goudron et des plumes par Links





LINKS est un mouvement artistique indépendant né à Paris. Il y a plusieurs années, Laurent Pflughaupt et ses partenaires eurent l'idée de fonder un groupe artistique international avec un dénominateur commun : la “Calligraphie”.
Le projet a vu le jour en mai 2011 en Allemagne, à l'occasion du Forum " Der Europäischen Kalligrafie" à l’Europäischen Akademie d' Otzenhausen. Le groupe formé a l’époque se consolide et chaque année se rencontre pour discuter, diffuser, instruire l’art de la calligraphie par le biais des expériences personnelles de chacun. La calligraphie, aujourd’hui, évolue avec son temps tout en conservant ses origines.
L’histoire des Linkers réunit des personnes de diverses nations avec un vécu social différent mais qui sont pour la plupart calligraphes professionnels. Cette manifestation aura pour but de sensibiliser le public à l’aspect traditionnel ou purement artistique de la calligraphie et à ceux qui reconnaissent la profonde valeur didactique de cette discipline qui se doit d'être transmise.
Il faut souligner pour les éventuels participants, la rigueur que requiert la pratique de la Calligraphie, il ne s'agit pas d'un simple geste mais d'études profondes de cette forme d'art.

Un livre-spectacle de Christian Costes


 J'assiste assez régulièrement à des spectacles vivants jeune public. Ce sont en général des moments agréables, cependant je trouve parfois que les histoires manquent de complexité ou sont un peu mièvres. Il y a quelques semaines, j'ai vu un spectacle qui sortait de l'ordinaire : absolument magnifique visuellement, avec une narration très originale, il portait un propos exigeant. Christian Costes est un artiste autodidacte, qui conçoit des récits pour les enfants (petits et grands), peint des illustrations grand format (environ 2 mètres de haut) assemblées sous forme de grands livres - l'histoire présentée comptait 15 tableaux. Puis il feuillette et anime le livre devant un public pendu à ses lèvres. La narration est orale, musicale (il joue de plusieurs instruments), mimée, évoque par moment le cinéma muet. Ce spectacle "Koko's le chasseur est un récit d'initiation. Un jeune garçon part à l'aventure et découvre les lois de la nature, le cycle de vie des chaînes alimentaires, différents milieux et des éléments d'écologie. Emportés par la présence des images, nous écoutons un texte entre fiction et documentaire qui distille subtilement connaissances et pistes de réflexion et où le rire s'invite aussi.




Coordonnées de l'artiste :

Christian Costes
christian.costes1@club-internet.fr

Compagnie Takapu
takapu@laposte.net

Extrait vidéo du spectacle

vendredi 17 mai 2013

La Chouette expose le graveur Jean-Yves André

 Lecteurs réguliers de ce blog, vous m'avez récemment lue à propos de l'Art et Création, le pôle de créateurs installé à Daoulas. Je n'ai pas tout dit sur ce lieu : une des deux maisons abrite une jolie salle d'exposition, La Chouette, qui invite très régulièrement des artistes. En ce moment, c'est Jean-Yves André qui est à l'honneur. Il présente une série de portraits d'arbres gravés.
 A découvrir jusqu'au 26 mai, du jeudi au dimanche, de 10h à 18h.

 A noter, le dimanche 26 mai aura lieu la Fête de l'Estampe, avec des manifestations partout en France. Ce sera une belle façon pour Jean-Yves de clôturer son exposition : il expliquera  des techniques de gravure en taille-douce, présentera des plaques gravées, des tirages d'état. Et il fera une démonstration de tirages en direct sur une presse installée dans la galerie pour l'évènement.



Lors de l'installation

mardi 14 mai 2013

Laurent Pflughaupt : "Partir du vide et sculpter l'extérieur".

La lettre expliquée par l'exemple, Laurent Pflughaupt















 Le week-end dernier, je me suis rendue à un stage de calligraphie organisé par Lucile Dupeyrat et Gérard Guerry à Coulon et animé par Laurent Pflughaupt : Trans)formes.
Nous avons travaillé sur la structure de la lettre :  comment la modifier en lui gardant sa cohérence, comment lui donner plus de force, d'originalité, de créativité. Laurent nous a proposé plusieurs pistes de travail : dédoublement de traits (épaississement/désépaississement du trait), rotations de l'outil,  modification d'écritures historiques, travail au calque... et des documents de travail somptueux, belles sources d'inspirations. Nous avons travaillé sur les lettres dans la recherche du plus beau résultat possible : traits calligraphiques bien sûr mais aussi retouche dans le frais, retouche à posteriori, modifications progressives au calque, en veillant aux petits détails qui guident imperceptiblement l’œil et donnent son fini au signe. Il a distillé des considérations esthétiques tout au long des deux jours : principe de non égalité des traits (longueur, direction, variation d'épaisseur), trouver un équilibre féminin/masculin (mais pas 50/50), sculpter le trait, enrichir son vocabulaire de formes pour se renouveler... qui ont orienté nos travaux.
 Très vite nous avons mis en page nos signes : il nous a d'emblée amenés à produire des compositions avec une perspective optique en superposant des couches de la plus claire à la plus foncée tout en diminuant en parallèle la taille de l'outil (travail sur la transparence et la profondeur). Et puis, à notre demande, le dimanche matin, il nous a dispensé un joli petit cours sur la structure de la lettre à l'aide d'un feutre Copic Wide et sa conception de la composition (constructions géométriques utilisant le nombre d'or). Vous pouvez observer les documents produits dans le diaporama situé dans la colonne de gauche de ce blog. Vous pouvez aussi les regarder sur Picasa.



son site

mardi 7 mai 2013

Quelques oeuvres à L'art et création.

Dans l'atelier de Sylvia





  La journée de dimanche à L'art et création à Daoulas a été l'occasion de sympathiques rencontres.
Sylvia Gueguen, la céramiste du lieu, a proposé de garder une partie de mes œuvres dans son atelier jusqu'au 12 mai. L'art et création est ouvert chaque semaine du jeudi au dimanche.





Pendant la mise en œuvre d'un Liber Végétalis le dimanche 5 mai:



Crédits photos : Sylvia Gueguen

samedi 27 avril 2013





  Je me réjouis par avance de la journée du 5 mai. Ce dimanche-là je serai au Marché du papier organisé par l'association de créateurs "L'art et création", installée à Daoulas dans l'ancienne école des filles sous l'abbaye.

 Vous me trouverez  dans l'atelier de la céramiste Sylvia Gueguen à partir de 10.00 et jusqu'à 18.00.
 A 14.30 je réaliserai un livre d'artiste de la série Liber Végétalis en présence du public.

Je présenterai des tableaux des séries Végétalis, Autres Lieux, Organdis et cartons 15x15 ainsi que des livres d'artistes.


L'art et création : 15 et 18 rue de l’Église
29460 DAOULAS
10h00 - 18h00