mercredi 14 novembre 2012




En me promenant à Landerneau pendant les dernières vacances, mon appareil photo a irrésistiblement été attiré par la pierre de fondation du dernier pont habité de France, le Pont de Rohan. C'est bien sûr la calligraphie en bas-relief qui justifie cette attention : une gothique de type textura de 1510, aux caractéristiques graphiques vraiment intéressantes. Cette sculpture en bas-relief a été facilitée par la nature de la pierre : de la kersantite. Cette roche magmatique au grain très fin présente la propriété d'être tendre à l'extraction, permettant toutes les finesses au sculpteur, et de durcir avec le temps. Elle a largement été utilisée pour l'ornementation du patrimoine religieux breton.

Quelques explications :











Une belle vue du pont (crédit photo : Joce22)

1 commentaire:

  1. L'écriture gothique , quel qu'en soit le type , est fascinante .

    RépondreSupprimer