mercredi 5 septembre 2012

Au château de Chambord


 L'on n'aborde pas la visite du château de Chambord l'esprit vierge. Il appartient à l'imaginaire collectif des français. L'école, le cinéma, la télévision...les connaissances qui visitent les châteaux de la Loire pendant leurs congés, contribuent à en construire une image rêvée. La renaissance française, François 1er, l'escalier à double hélice, Peau d'Âne de Jacques Demy  constituent une iconographie idéale qui associe l'Histoire et les contes de fée. Eh bien, la réalité est à la hauteur de l'imaginaire et je compte bien y retourner une seconde fois.





J'ai attaché mon regard à la réalité physique de ses matériaux, aux effets produits par son architecture, je me suis laissée séduire par les nuances de blancs de la pierre calcaire. En voici quelques visions parcellaires.



Des rythmes :













Des camaïeux de verre - de verts :












Des textures de blancs :

























Et peut-être de futurs fonds calligraphiés :

























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire