mardi 3 avril 2012

Monogramme dessiné avec Liesbet Boudens.


 Le week-end dernier, j'ai suivi un stage organisé par l'Atelier de Calligraphie Skrivañ, animé par Liesbet Boudens, sur le thème du monogramme dessiné.
 Un monogramme est un chiffre composé des lettres ou des principales lettres d'un nom. C'est aussi une marque ou une signature abrégée. Il s'agit donc d'un signe ou d'une association de signes porteurs d'identité. J'ai choisi de travailler sur mes initiales, en donnant un peu plus d'importance à celle de mon prénom.
Nous avons commencé par réaliser des esquisses en petit format. Ma tendance naturelle a été de me tourner vers la plume, mais Liesbet en a proscrit l'usage, pour laisser plus de champ à l'invention. Cependant  j'ai utilisé mes connaissances de la lettre acquises par la pratique calligraphique et j'ai apprécié de marier mémoire calligraphique et dessin.
 Nous avons commencé par une série de petites esquisses libres. J'en ai sélectionné une, à partir de laquelle j'ai travaillé durant ces deux jours. Je l'ai d'abord redessinée en un peu plus grand et ai réfléchi sur les formes de chaque lettre. Puis j'ai associé les deux sur du papier layout. En agrandissant à la photocopieuse, un défaut de forme m'est apparu. Corrigées, les deux lettres ne fonctionnaient plus aussi bien ensemble. De retouche en retouche par transparence sur le layout, je suis enfin arrivée à un dessin définitif, que j'ai diminué en deux tailles à la photocopieuse. J'ai reporté la première copie sur un papier bambou de Hahnemühle, repris légèrement les contours et rempli les formes avec de la gouache, un Terre de Sienne brûlée assombri de noir pour le "E" et un gris de Payne adouci de blanc pour le "C" pour obtenir un monogramme en jour-nuit.  Puis j'ai réalisé une seconde version en plus petit avec une seule couleur, du bleu de Prusse.


2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la répétition des traits, quoiqu'en y regardant de plus près, rien ne se ressemble vraiment. En tout cas, bravo pour le travail et le résultat.

    RépondreSupprimer
  2. Là aussi, c'est un gros travail de recherches...

    RépondreSupprimer