dimanche 29 janvier 2012

Stéphanie Devaux : Jardins et Ecritures

Du 20 janvier au 17 février Stéphanie Devaux expose ses livres d'artistes à la médiathèque d'Obernai et samedi dernier, elle a proposé une performance "Graphies textiles", qui consistait à réaliser un livre d'artiste en direct, devant un parterre de privilégiés.
 Les alsaciens pourront découvrir un parcours artistique. En effet, elle expose des livres réalisés sur plusieurs années. Voici ce qu'elle explique de sa démarche :

"J'ai toujours eu pour le livre une attirance particulière. Il est pour moi un lieu d'expression privilégié, un refuge nécessaire.
C'est cette passion qui a toujours guidé mon parcours professionnel et m'a amenée de la librairie ancienne à la calligraphie pour revenir au livre via le livre d'artiste .
Espace de liberté le livre est un objet secret, personnel et universel, symboliquement fort et indispensable par les connaissances qu'il véhicule mais aussi un objet incroyablement sensuel ( il faut , avec plaisir, passer sa main sur les pages d'un livre pour sentir le " foulage " des lettres typos ou d'une impression en relief, feuilleter un
livre pop-up avec un même plaisir enfantin ... )
Colette Ottmann, directrice de la médiathèque d'Obernai est l'initiatrice de ce projet. J'ai eu ainsi la possibilité de montrer l'évolution de mon travail puisque certains ouvrages ont été fabriqués il y a quelques années ... La nature y tient une place importante, la littérature, la poésie, et la correspondance également ( John Keats et Fanny Brawne, Hélène Hanff, Lewis Carroll ).
Parallèlement à cela, j'ai toujours eu pour la couture et les étoffes un attachement profond . Longtemps ces deux mondes sont restés près de moi sans se rencontrer, et je les pratiquais en alternance . C'était un peu comme une balance qui cherche son équilibre: après un temps passé à calligraphier ou à travailler sur papier, j'éprouvais le besoin de passer à un travail textile et inversement ... Puis, j'ai eu envie de coudre mes papiers et de calligraphier sur des tissus ( des toiles de lin ou de l'organdi en
particulier ).
Chemin faisant, mon travail s'oriente depuis quelques années dans cette direction et je cherche inlassablement des dialogues entre tissu / papier et écriture / couture . Matériaux ancestraux, le tissu et le papier ont tous deux les mêmes origines . Leurs procédés de fabrication , leur histoire ont des similitudes frappantes ( le mot latin " textus " signifie tissu mais il renvoie aussi à la parole, à l'oralité : on tisse un discours, un texte ) et cette étude éveille en moi bien des curiosités et des recherches. Ils sont pour moi indissociables . Il faut aussi souligner l'aspect symbolique et intime du tissu qui reste avant tout un matériaux profondément humain ( voir à ce sujet les études de Patrice Hugues ). "

Des images à défaut de pouvoir traverser la France :









Crédits photos : Cœur Cannelle et Wenekaa


Et petite cerise, la calligraphie du titre de l'expo.


2 commentaires:

  1. Privilégiée ! C'est bien ça. C'est bien comme cela que je me suis sentie ce samedi de janvier. J'ai réalisé beaucoup de photos et je suis prête à envoyer le lien de mon album Picasa à qui m'en fera la demande.

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien Cœur Canenelle ta proposition de lien vers Picasa m'intéresse.
    Cordialement, Abutilon

    RépondreSupprimer