mercredi 24 août 2011

Stage de Massimo Polello : Les rythmes des écritures, les rythmes de la vie.

 Je reviens de Belgique où j'ai suivi un stage de Massimo Polello : "Les rythmes des écritures, les rythmes de la vie", organisé par l'association belge "Plumes et Calames". Premier point, les belges ont la réputation d'être accueillants, c'est une réputation justifiée. Je dis ici un grand merci aux organisateurs pour ces quatre jours sereins et riches d'échanges. Second point, le calligraphe invité, Massimo Polello était crédité à l'avance de beaucoup de qualités calligraphiques. Nous connaissons son travail, entre autres par la publication du "Traité de la peinture" dans la collection "Grand Pollen" de chez Alternatives, où il dialogue visuellement avec des textes de Léonard de Vinci. L'homme est tranquille, partage son savoir avec disponibilité, douceur, clarté, et tient son cap pédagogique solidement.
Le thème du stage "Les rythmes des écritures, les rythmes de la vie" traite à la fois du rythme global et des rythmes intérieurs de l'espace calligraphié. Constance et variations  en sont les deux concepts clés. Un paramètre constant installe un rythme régulier, dominant. Un second paramètre, plus libre, apporte la variation, c'est-à-dire vie, dynamisme, tension et permet de s'approprier un rythme personnel. La synthèse des deux donne son identité propre à l'espace calligraphié. Cependant Variation ne doit pas se traduire par "chaos". Cela suppose de réfléchir vraiment aux paramètres mis en place.
Nous avons plus travaillé sur les traits calligraphiques et leurs rythmes que sur les écritures elles-mêmes. Lorsque nous avons écrit, cela faisait suite à un travail de visualisation, il s'agissait d'utiliser rythme, traces pour traduire une sensation. Nous avons utilisé de nombreux outils, des plus classiques aux plus improbables. Mais à chaque fois, nous les avons abordés dans l'optique de départ : constance et variations.
Nous avons aussi mis en œuvre le tracé spécifique développé par Massimo Polello, à savoir le dripping. Tout au long du stage, nous avons finalisé des exercices sur de belles feuilles. Nous en avons choisi quelques-unes pour accueillir des tracés selon cette technique du dripping.
La dernière matinée a été consacrée au montage d'une partie du matériel graphique réalisé en carnets, une façon symbolique d'assembler, d'unifier nos recherches, de créer un rythme plus global.

Quelques images d'un des deux carnets que j'ai réalisés : un trois plis.
















Quelques exemples de démonstrations de Massimo Polello, destinées à guider notre apprentissage :














Le site de Massimo Polello : ici.
Le site de Plumes et Calames : ici.

Et pour terminer en beauté, une vidéo des derniers travaux de Massimo Polello :


Massimo Polello - Latest Works 2010 from Photophilla on Vimeo.

1 commentaire:

  1. Cela a du être très riche. C'est superbe...
    ... Dans la liste des stages à réaliser... un jour... quand il... ne pleuvra plus...
    Plus sérieusement... encore que... ne l'étais-je vraiment pas ?... C'est vraiment superbe. Beau travail...
    Et merci de nous montrer, ça donne envie...

    RépondreSupprimer