mercredi 28 décembre 2011

Au fond de l'aber, une gravure de Jean-Yves André



 En cette période de fêtes, je me suis fait un petit plaisir : une petite eau-forte de Jean-Yves André. Lorsque J-Y André l'avait publiée sur son blog, elle m'avait tout de suite fait envie, le sujet et son traitement me parlaient.
Il m'a donné le choix entre plusieurs tirages et j'ai choisi une épreuve d'artiste, c'est-à-dire un des deux premiers tirages d'essai. L'aspect final du tirage dépend entre autres paramètres du papier. Celui utilisé pour les épreuves d'artiste, un papier aquarelle, donne un rendu très fin du trait, délicat. C'est la raison de mon choix.
Il m'a aussi montré le croquis de départ, un simple dessin au crayon bille sur un papier quelconque de format A4, le tirage du premier état de la plaque - avant l'ajout de traits supplémentaires, et quelques tirages sur papier Balkis dans des nuances d'encre différentes.
La technique employée est la gravure sur cuivre à l'eau forte : la plaque est recouverte d'un vernis, l'artiste grave son dessin à la pointe sèche sur le vernis puis la plaque est plongée un certain temps dans de l'acide pour creuser les traits dans le métal. Le vernis est alors enlevé et la plaque est prête pour l'encrage et le passage dans la presse.
Dimensions de la gravure : 4 x 6 cm.



















Le site de Jean-Yves André.

dimanche 25 décembre 2011

L'ivre de peintures : I'm searching I.










Fin septembre dernier, j'ai commencé un carnet de recherche axé sur la composition de fonds de matières et de couleurs. Soixante-quinze doubles pages plus tard, je viens de le refermer.
J'ai travaillé soit sur des doubles-pages de 14 x 28 cm, soit sur deux formats carrés de 14 x 14 cm qui se répondent. Les pages sont enduites puis travaillées aux pigments, aquarelles, encres et peintures acryliques.
Vous pouvez en parcourir les pages ici.

mercredi 21 décembre 2011

Bonsaï & Calligraphie, Michel Fornasero

 Samedi dernier, j'ai reçu en service presse un ouvrage de Michel Fornasero "Bonsaï & Calligraphie" publié par les éditions ARQA. Je viens d'en finir la lecture, et j'en ressors enrichie, avec l'envie de le relire plus lentement pour prendre le temps de creuser plus profondément les pistes de réflexion qu'il ouvre, sur la calligraphie et sur le rapport de l'homme à la nature et à l'esthétique.

"Totalement habité par le continent asiatique, Michel Fornasero ne se départira plus de ses passions pour les arbres, qui prennent racines dans son enfance et aujourd'hui même dans l'art si complexe du Bonsaï qu'il pratique en amateur éclairé ; pour les arts martiaux aussi, Judo et Kendo, qu'il exerce avec rigueur. La pratique assidue de la calligraphie latine, art de la belle écriture en Occident, et son amour pour les arts extrême-orientaux, calligraphie chinoise et japonaise, ainsi que pour le sumi-e (art ancien de la peinture asiatique) qu'il découvre avec des enseignants, jusqu'en Chine, lors de l'un de ses voyages, l'amènent à réfléchir avec conscience, depuis de nombreuses années, sur les liens historiques et artistiques qu'enseignent respectivement ces deux mondes. " Extrait de la notice consacrée à l'auteur.


 Michel Fornasero met en parallèle tout au long de son ouvrage art du Bonsaï et art de la calligraphie. Deux progressions parallèles se déroulent calmement tout au long de l'ouvrage, dans des phrases claires voire parfois lumineuses,  nourries de pratique et d'un corpus de connaissances historiques distillées à juste escient.  En refermant le livre, je me suis dit que ce texte était à l'image d'un bonsaï qui présente lignes de forces et espaces de respiration : il offre un surplus de conscience du beau.

Dans le texte :

" La calligraphie n'est pas la belle écriture.
 La calligraphie est l'utilisation des signes écrits comme moyen d'expression artistique. L'expressivité et la signification vont différencier une belle écriture d'une calligraphie. Le calligraphe latin s'appuie sur la connaissance du corpus des alphabets qui évolua tout au long de l'histoire. Au-delà, il effectue un travail artistique à partir de signes harmonieux respectant l'équilibre des règles des arts plastiques."

"...le calligraphe est le seul maître de son destin, pourrions-nous dire. Il pose la limite de l'interprétation du signe, de la simple lisibilité d'un texte à l'expression abstraite..."

"L'encre est la marque visible de l'énergie déposée par l'outil."

"Le papier reste finalement comme une sorte de peau sur laquelle le calligraphe matérialise sa vie. La vie est dans le geste, elle coule par l'outil, se visualise par le médium et c'est bien, comme son nom l'indique, le support qui enregistre cette déposition. Si l'outil est l'instrument de l'action, le médium est celui de la pensée, quant au support, il est le récepteur de la mémoire."

Conclusion : un bel ouvrage de réflexion pour nourrir une pratique calligraphique ou simplement des interrogations sur l'esthétique.

Liens :
Se procurer "Bonsaï & Calligraphie".
Blog de Graphos
Editions ARQA (l'intro est un peu longue à charger mais de belles images)

dimanche 18 décembre 2011

mercredi 14 décembre 2011

L'ARTBOOK de Rébécca Dautremer


 Cela fait longtemps que je regarde chaque album illustré par Rébecca Dautremer avec délectation. Je suis profondément séduite par ses couleurs, ses matières, les petits détails d'une précision poétique  dont elle parsème ses sujets. Au-delà d'une technique de dessin excellente, d'une maîtrise des couleurs toute en subtilité, son regard d'artiste m'émeut.
 L'année dernière je me suis fait offrir son "ArtBook", un ouvrage à classer dans la catégorie "Beaux livres". Elle y propose un voyage subjectif au sein de son œuvre par un jeu de renvois de pages. Nous naviguons d'un album à un autre, d'une publicité pour Kenzo (la fille coquelicot c'était elle) aux dessins préparatoires de "Kerity la maison des contes", en passant par ses sources d'inspiration. Il y a là-dedans un esprit making-off, de bonnes doses d"humour, la simplicité naturelle que donne la virtuosité au service de la sensibilité.









Voici un panorama d'images glanées dans son livre. Juste pour vous donner envie...




















Et pour cette année j'ai commandé son "Petit théâtre".

Pour en découvrir plus : son site.

Art postal - Jazzfan



Echange de Mail Art, le retour.

jeudi 8 décembre 2011

Art postal





 Support : papier aquarelle basique.
Fond : alphabet tracé à l'automatic pen, recouvert partiellement d'une fine couche d'acrylique ivoire. Nom tracé au feutre japonais.

mardi 6 décembre 2011

Yves Leterme's exhibition in an Antwerp church.


Yves Leterme cleans up from Yves Leterme on Vimeo.
En quelques jours, Yves Leterme nous fait le plaisir de publier deux vidéos de son travail sur la toile. Comme souvent sur Vimeo, le chargement est un peu long et l'image trouve sa fluidité au deuxième passage, mais votre patience sera largement récompensée.
Yves Leterme nous offre ici une démonstration magistrale de son art calligraphique.  Pendant l'été 2011, il a investi une église d'Antwerp. Nous voyons dans ce film des images de l'installation, un making off de la mise en place, la danse des outils qui calligraphient. L'ensemble est visuellement très réussi, et les amateurs de calligraphies pourront de surcroît suivre avec intérêt la course des outils sur le support, observer la vitesse et le rythme du geste, la prise en main des outils, la texture des traits.

dimanche 27 novembre 2011

Yves Leterme / Andrea Voets : Calligraphie et musique.




Preview of the project of calligrapher Yves Leterme (www.yleterme.be) and harpist Andrea Voets (www.andreavoets.com): a cooperation inspired by the piece 'the Crown of Ariadne' by the Canadian composer R. Murray-Schafer.
Cette vidéo présente une collaboration entre le calligraphe Yves Leterme et la harpiste Andrea Voets, autour de la pièce de musique "The crown of Ariadne" du compositeur canadien R. Murray-Schafer.
A déguster avec les yeux et les oreilles....

jeudi 24 novembre 2011

Brumes du soir sur le Pays d'Iroise.





 Une fois n'est pas coutume, j'ai envie de vous faire partager quelques émotions visuelles. La clémence des températures en ce mois de novembre substitue à l'âpreté des tempêtes, des aurores et des couchers de soleils magnifiques et ces atmosphères de calme ouaté. J'ai fait ces images en sortant du travail lundi dernier, en pays d'Iroise, sur la commune de Locmaria-Plouzané.










dimanche 20 novembre 2011

Lire est le propre de l'homme.

 Il y a quelques temps, Cécile nous parlait d'un petit livre édité et diffusé gratuitement par les éditions pour la jeunesse "L'école des Loisirs".  Si une offre de qualité en littérature jeunesse s'est vraiment développée ces dernières années, L'école des loisirs reste une référence en la matière et je plonge toujours avec plaisir dans ses catalogues, j'apprécie cette ligne éditoriale exigeante et porteuse de valeurs humanistes. J'ai donc commandé et j'ai reçu un petit bijou.
 Pourquoi lire ? Des auteurs et des illustrateurs de la maison y répondent.
Au hasard des textes :
"Je lis pour déchiffrer des sentiments humains dans la langue des humains." Susan Morgenstern
"La littérature est un fleuve. A sa source, se trouvent les livres qu'a aimés un enfant." Geneviève Brisac.
"C'est là une chose fondamentale. Les humains sont des humains parce qu'ils se comportent en humains, et leurs enfants sont humains pour cette raison que, justement, leurs parents se comportent en humains." Claude Ponti (le titre de son texte est le suivant : "Livre libre lecteur électeur") Et je me dis alors que l'origine latine du mot livre est "liber" et que le mot "lecteur" se niche au sein du mot "électeur".
"J'ai appris un peu plus ce que le mot liberté signifiait." Valérie Zenatti
"C'est là, à portée de main, ça ne tombe jamais en panne, ça tient au creux de la paume, c'est un miroir, une machine à remonter le temps, une porte ouverte sur l'autre, c'est un livre." Agnès Desarthe

Je m'arrête, l'ensemble de l'ouvrage est de cette veine, avec régulièrement des interventions dessinées des illustrateurs qui apportent avec humour et finesse leur pierre à cet édifice.
Derniers textes de ce recueil à marquer d'une pierre blanche : "Je suis protégé par des amis discrets et passionnants" d'Arthur Hubschmid, directeur éditorial de L'école des loisirs  et "Le calcium de l'âme" de Sophie Cherer.
Lire, enseigner la lecture - les lectures-  est un acte politique discret et pourtant si essentiel.

Vous pouvez le commander ici.

dimanche 13 novembre 2011

Carnet d'études calligraphiques


 Après avoir refermé mon carnet d'essais et de mémoire, j'ai ouvert deux nouveaux carnets de recherches : l'un pour travailler la matière, le second pour poser de petites études calligraphiques. Je posterai régulièrement des images de ce dernier ici, et elles seront consultables dans leur ensemble sur une page autonome de ce blog en cliquant sur " CARNET D'ETUDES CALLIGRAPHIQUES" en haut à gauche de la page d'accueil.





J'ai choisi un carnet de marque Lalo, chaque double page en papier Ingres qualité archive, mesure 16,7 x 21 cm.
 Je souhaite approfondir au travers de ces divertissements calligraphiques, l'aspect graphique des jeux de lettres entre elles, les superpositions, les contrastes, la tension dans les compositions, des atmosphères colorées, les repentirs.

mercredi 9 novembre 2011

Exposition VEGETALIS, prolongation.


Mon exposition "Végétalis" sera visible quelques jours de plus. En effet, au lieu du samedi 12 novembre comme c'était initialement prévu, les tableaux quitteront les murs d'Artitude le jeudi 17 novembre à 18h.




Pour s'y rendre :
Espace exposition Artitude, mairie de Saint-Marc, 29200 BREST. (rue de Verdun, près de la place Vinet)
Horaires :
du mardi au samedi, de 14h30 à 18h00.

Art postal


J'ai reçu ces derniers jours une enveloppe calligraphiée d'un élève de Roni Michel, de Marseille.
Il a utilisé une photocopie ratée laissant voir un bout de police calligraphique.

samedi 5 novembre 2011

Un portfolio de Massimo Polello


Lors du stage de Massimo Polello que j'ai suivi cet été, je me suis laissée tenter pour quelques petits sous, par un portfolio de détails de ses œuvres.

Dimensions de l'objet : 16 x16 cm, 48 pages couleur.











Coup d’œil :












La video de ses derniers travaux : ici
Son site (pour le plaisir des yeux) : ici.
Ses publications :.

mardi 1 novembre 2011

Hokusai : leçon de dessin.



La toile contient de magnifiques pépites. Gallica, la BNF numérique en offre un grand nombre. C'est Dominique Hordé, par l'intermédiaire de son très intéressant blog "Vive les couleurs", qui partage celle-ci : un album de dessins d'Hokusai. Cet album est exceptionnel car Hokusai y donne un cours de dessin, en décomposant ses formes géométriquement.

jeudi 27 octobre 2011

Un échange d'oeuvres, avec Jean-Jacques Petton.

















 Il y a quelques temps, j'ai fait la connaissance de l'artiste plasticien-sculpteur Jean-Jacques Petton et cette semaine je suis allée lui rendre visite dans son atelier. Nous habitons la même commune, Lampaul-Plouarzel, en face d'Ouessant et Molène. Il m'a proposé un échange d’œuvres et vous voyez sur l'image celle que j'ai choisie : "Quand on se fend la gueule", un assemblage plutôt joyeux. Celle qu'il a souhaitée est ici.
Jean-Jacques Petton utilise des matériaux bruts, récupérés sur la laisse de mer et les fonds des abers pour créer des tableaux, des scènes, des sculptures imprégnés de sel. Des formes façonnées puis abandonnées par les éléments, il fait naître un univers de personnages grotesques, ludiques, amusants au premier abord. Fantaisie, dérision, humour (souvent noir), critique sociale, anticléricalisme, provocation politique ou sexuelle... définissent un univers foisonnant, image miroir brinquebalante mais lucide de notre monde. Ses œuvres plastiques ne sont complètes que baptisées nommées : "Quand on se fend la gueule", "Parade nuptiale", "Napalm ( 2000 habitants, 9 survivants)", "Du profane au sacré", "Petite afghane, lapidée et fossilisée",  "Arrêtez le massacre"... car c'est là qu'elles prennent toute leur dimension, souvent avec acidité.
Dans le terme générique "Brut de pinsé" qu'il a inventé pour présenter son oeuvre, "brut" qualifie les matériaux utilisés. Car nous sommes loin de l'art brut - je vous renvoie à la définition de Bernard Dubuffet - il s'agit plutôt d'un art singulier, sous-tendu par une démarche  intellectuelle assumée. Le "pinsé" est un terme breton pour désigner le glanage des fortunes de mer sur la côte après la tempête.


Quelques œuvres :
















Son atelier est un endroit magique, qui constitue en lui-même une immense œuvre d'art:













Pour en savoir plus : ici.

mercredi 26 octobre 2011

Exposition Végétalis.


Samedi 29 octobre, de 14h30 à 16h30, je serai présente sur le lieu de l'exposition pour rencontrer le public.
Pour y aller :
Espace exposition Artitude, mairie de Saint-Marc, 29200 BREST. (rue de Verdun, près de la place Vinet)
Horaires :
du mardi au samedi, de 14h30 à 18h00.
L'exposition est visible jusqu'au 12 novembre.






 
Image : Végétalis 41, triptyque, 100 x 150

dimanche 23 octobre 2011

Les trois inventeurs de Michel Ocelot.




Un joli moment pour un dimanche après-midi.

samedi 15 octobre 2011

Carnet de fonds de matières et d'essai, dernières pages.











Carmin d'indigo et rouge anglais












Carmin d'indigo et extrait de cassel.












Je ne suis pas intervenue sur la dernière page, mais j'aime le résultat dû à la porosité du papier.

Ce carnet est terminé. Deux autres viennent de commencer à se remplir, l'un accueille des recherches picturales et ses premières pages sont visibles ici. Le second contiendra de petites études calligraphiques.

mercredi 12 octobre 2011

Exposition VEGETALIS.







 A l'invitation de l'association brestoise Artitude, j'expose du 18 octobre au 12 novembre la série de tableaux que j'ai réalisée ces derniers mois : les Végétalis.

Pour en savoir plus :
A propos des Végétalis
Les tableaux

Pour y aller :
Espace exposition Artitude, mairie de Saint-Marc, 29200 BREST. (rue de Verdun, près de la place Vinet)
Horaires :
du mardi au samedi, de 14h30 à 18h00.

lundi 10 octobre 2011

Sophie Verbeek : Ecriture de lignes, écriture de fils.





Le carton d'expédition contenait bien le dernier ouvrage de Sophie Verbeek.
 Je connaissais les œuvres, elles sont visibles sur son site. Les observer imprimées sur papier permet sinon de mieux les voir, de les regarder différemment. L'intérêt du livre réside surtout dans l'explication et les sources de la démarche de Sophie.
Qu'est-ce qu'une ligne ? Qu'est-ce qu'un fil ? Que se passe-t-il si vous tirez une ligne d'écriture par chaque extrémité ?
Sophie a conçu son travail en trois parties : Le "Plaisir d'écrire" au travers d'une belle écriture historique ligaturée, la métamorphose sauvage et enfin la renaissance. Elle nous transmet l'expérience réflexive et sensuelle d'une artiste calligraphe avec une plume (d'écrivain...) très élégante.
Lien vers la publication.


















Sa dédicace.

jeudi 6 octobre 2011

Art postal : carton d'expédition.


 Je l'attendais...C'est un cadeau d'anniversaire... Dedans il y a le dernier ouvrage de Sophie Verbeek, et ... l'adresse est de sa main.

mardi 4 octobre 2011

Carnet de fonds de matières et d'essai, page 46

 Mon carnet commencé il y a deux ans se termine bientôt. Il s'achève par des recherches pour un projet de série de livres d'artiste intitulé "Liber Végétalis". Après avoir développé le thème du végétal dans une suite de tableaux sur MDF (allez voir sur mon second blog), j'éprouve l'envie de prolonger le plaisir sur un autre support, avec une autre logique de composition, de mise en page. En regardant les tableaux sur "L'ivre de matières et de couleurs" vous remarquerez peut-être lesquels ont initié cette nouvelle piste de travail.
Le papier est comme presque toujours enduit, mais ici, des réserves sont réalisées avec du scotch de bricolage. Celles-ci créent un rythme vertical. La suite est habituelle : pigment noir de fumée et extrait de cassel, ajout et retrait de matière, les parties réservées gardent la porosité du papier et absorbent mieux la couleur.

D'autres recherches sur papier libre :








"Livre" se dit "liber" en latin. Ce terme désigne aussi en français le tissu végétal situé entre l'écorce et l'aubier, tissu constitué de canaux criblés qui conduisent la sève élaborée.

mercredi 28 septembre 2011

Carnet de fonds de matières et d'essai, page 45

 Vous voyez ci-contre le premier aboutissement d'un processus de création. C'est comme une course de fond : il faut s'échauffer, dépasser des obstacles et ceci fait, le mouvement créatif est lancé, les idées dialoguent entre elles, et les réalisations prennent de plus en plus d'autonomie par rapport au point de départ. L'image ci-contre est un premier aboutissement d'un processus initié par les reprises graphiques d'exercices en musique. Mais ici, ce n'est plus une reprise, il n'y a plus d'extrait musical sous-jacent, c'est une production libre qui prend principalement en compte un concept de rythme graphique. Elle sera à son tour le point de départ d'un nouveau processus ou se glissera dans un autre projet.

samedi 24 septembre 2011

Art Postal : le retour.


 Mes réponses, en instance de départ vers : l'Ile-de-France, la Belgique - centre de la région wallonne, Bruxelles & Namur, le Cotentin, l'Eure, et même Jérusalem.

Art postal, suite.


 Ma boîte aux lettres me réserve des surprises régulières en ce moment. (Explication : mon anniversaire est passé il y a quelques jours)











Jazzfan















Patrick









Tsé























Aly

mercredi 21 septembre 2011

Visions Scripturales - Sophie Verbeek

Ah ! heureux habitants de la région de Genève ! Vous pouvez jusqu'au 9 octobre observer en réel ce que je ne peux admirer qu'à distance, je parle des dernières œuvres de Sophie Verbeek. En effet, la Galerie de La chapelle située au Grand-Lancy près de Genève présente en ce moment même ses libres lignes. Plaisir d'écrire, métamorphose, renaissance, un cycle se déroule sous nos yeux émerveillés.

Pour vous mettre en appétit, ou pour combler bien imparfaitement votre faim calligraphique inapaisée, c'est ici.
Sophie expose en très bonne compagnie : allez voir ici , et puis .





Tel un vitrail, "Chrysalide orange" (105 x 75 cm) :

Et pour goûter le plaisir des mots, rendez-vous ici.

mardi 20 septembre 2011

Art Postal


 De temps en temps, j'ai le plaisir de recevoir de jolies enveloppes décorées. Un plaisir pour moi qui les reçois, mais j'en suis certaine pour celles et ceux qui les réalisent. Je parle en connaissance de cause...
Merci.... à
Callie







Bernie








Sissi










Richard




Et ces échanges se produisent par le biais du forum calligraphique "Encre et lumière".

dimanche 18 septembre 2011

Carnet de fonds de matières et d'essai, page 44.

Au départ, cet essai est une reprise d'un des exercices en musique, je ne sais plus lequel. Mais, j'ai eu une idée malheureuse - ajouter un mouchetis bleu à l'éponge - qui a ruiné la composition. Aussitôt fait,aussitôt constaté, j'ai humidifié l'ensemble et obtenu un joli fond bleu sur lequel j'ai créé une autre composition, détachée du rythme musical. Je me suis laissée guider par le plaisir de la trace, du geste, des lignes. Les rectangles dorés sont imprimés avec des caractères en bois retournés, à l'aquarelle japonaise.

mercredi 14 septembre 2011

Carnet de fonds de matières et d'essai, page 43.

Je continue de feuilleter pour vous mon carnet.
 Ceci est une reprise ...une amélioration graphique  de l'essai réalisé sur un extrait musical de Philip Glass. J'ai essayé de me souvenir du morceau de musique pour approcher plus près de son atmosphère, car la production d'origine me laissait très insatisfaite. Il fallait retrouver plus d'harmonie, de douceur, d'équilibre. Le premier jet n'a servi ici que de pré-texte. J'ai commencé à travailler avec une idée, que j'ai développée indépendamment du premier essai.


L'essai d'origine, réalisé pendant le passage de l'extrait musical: