vendredi 18 juin 2010

Ô Nuit, Nuit voilée 3


Voici le troisième petit tableau de la série.

"Ces âmes attentives ont levé leur regard vers la lumière étoilée, et s'étonnent d'un trésor si soudainement trouvé."


Dimensions : 25 x 25

Technique : médium enduit en trois zones, deux bleutées, une en modeling paste mélangée à du pigment caput mortuum voilée de noir de fumée.
Lignes gravées à la gouge, reprises au blanc de titane.
Écritures tracées au tire-ligne John Neal.
Pigments : carmin d'indigo, blanc de titane. Encre acrylique noire.




 

Détails :








 






Voici le texte entier de Rabindranath Tagore. 

20.

 Ô Nuit, Nuit voilée, fais de moi ton poète !

 Certains se sont tenus, muets, dans ton ombre, durant des siècles ; laisse-moi révéler leurs chants.
 Prends-moi sur ton chariot sans roues qui bondit silencieusement de monde en monde, ô toi, reine dans le palais du temps, toi, magnifique et obscure !

  Plus d'un esprit qui interroge est entré furtivement dans ta cour, et a rôdé dans ta maison sans lumière, demandant une réponse.

  De plus d'un cœur, transpercé par cette flèche de la joie que tirait la main inconnue, le chant de jubilation a éclaté, ébranlant l'obscurité jusqu'en ses fondements.
  Ces âmes attentives ont levé leur regard vers la lumière étoilée, et s'étonnent d'un trésor si soudainement trouvé.
 Fais de moi ton poète, ô Nuit, le poète de ton insondable silence.
                                                                      Rabindranath Tagore in "La corbeille de fruits"

2 commentaires:

  1. J'ai adoré la précédente , mais je crois que j'aime encore plus celle ci !
    Vous avez un talent extraordinaire !
    Que j'aimerais être capable de faire ce que vous faites !
    Une très très grande oeuvre !
    Vous méritez d'être célèbre un jour .

    RépondreSupprimer