mercredi 9 juin 2010

Composition claire : recadrage et modifications numériques 2.


Le premier paramètre que j'ai envisagé est le format. J'ai donc sélectionné des morceaux du tableau original.
Puis j'ai observé les variations d'effets selon les proportions et les orientations (verticale ou horizontale) des rectangles obtenus. Vous pouvez regarder les images dans le diaporama "Compo claire : recadrage numérique".

Un format carré ou presque carré donne une impression d'équilibre, de calme mais aussi d'enfermement, de statisme.
Un rectangle à base étroite crée une sensation de verticalité, de mouvement ascendant, effet d'autant plus net que la largeur est petite.  L'impression est très dynamique.
Dernière piste : le format allongé horizontal. Il induit un regard paysager, qui balaie de gauche à droite et suppose une continuité extérieure. Cependant, il peut aussi donner une impression d'écrasement.
La disproportion des dimensions des côtés du rectangle augmente les effets, dérange plus le regard.
Ces effets se produisent dans un contexte culturel de l'image occidental, c'est à dire un sens de lecture de gauche à droite, de bas en haut, avec une prédominance des formats dont le rapport des côtés est de 1,41 (format A4), ou 1,6 (livres de poche par exemple). Nous avons donc des normes de format inconscientes, mais utilisées par les créateurs d'images et d'écrits quotidiennement. Sortir de cette norme crée automatiquement un effet visuel, du dynamisme ou du statisme. Ensuite, tout dépend des intentions que l'on met.
Le format est un élément majeur de la composition et en général le premier choix effectué. Mais ce n'en est qu'un élément. D'autres paramètres entrent en ligne de compte, je les aborderai dans un prochain post.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire