mercredi 5 mai 2010

Mais il n'y a pas que les pierres qui volent...



Quelques mots échappés d'un texte de Michel Tournier "Les chiens de Palmyre" ou "Dites-le avec des pierres". Ce texte compte parmi ceux que je préfère de Michel Tournier. C'est un bijou de style , à donner en exemple à tous les lycéens qui passent leur bac de français pour l'articulation des idées et l'ouverture finale.
Dans ce texte, Michel Tournier analyse la pierre (celle que l'on ramasse comme arme primitive) comme élément de la civilisation du désert.

Voici la fin du texte :
... Mais il n'y a pas que les pierres qui volent. Il y a celles que l'on pose pour inaugurer une œuvre de paix. "Etre homme, a écrit Saint-Exupéry, c'est sentir en posant sa pierre que l'on contribue à bâtir le monde."
Une cité israélo-palestinienne par exemple.




Dimensions : 31 x 31
Technique : papier enduit, noir de fumée
Outils : gros tire-ligne de John Neal, scalpel.

Rustica tracée dans un style brut au tire-ligne.





Références : "Lieux dits" de Michel Tournier, en Folio (avril 2002)

Dépenser deux euros.

En savoir plus sur Michel Tournier (Wikipedia)

2 commentaires:

  1. ".. "Etre homme, a écrit Saint-Exupéry, c'est sentir en posant sa pierre que l'on contribue à bâtir le monde."
    L'homme n'est pas une entité séparée , il est un maillon parmi d'autres maillons d'un réseau .

    RépondreSupprimer
  2. Une pierre parmi les pierres ?

    Au tire-ligne ?
    Je crois que je n'ai pas encore appréhendé toutes les possibilités du tire-ligne, j'imaginais les tracés plus fins... beaucoup plus fins...
    Merci

    RépondreSupprimer