mercredi 17 février 2010

L'esprit de l'ouest







1841-Mars



"J'entends un homme qui sonne de la trompe dans le soir tranquille et croit entendre la plainte de la Nature. Dans ce son que je rattache à un homme, il y a pourtant quelque chose de plus grand que l'homme. C'est la terre qui parle. Ce son semble reculer très loin l'horizon, il y a quelque chose de grand dans sa distance, comme lorsqu'on rejette la tête en arrière pour parler; les notes que j'entends à l'ouest sont une invitation jetée à l'est. Elles courent autour de la terre, comme l'écho d'une galerie acoustique. C'est l'esprit de l'Ouest qui appelle l'esprit de l'Est, à moins que ce ne soit le fracas d'un équipage qui s'attarde dans le cortège du jour. A travers l'ombre et le silence, tout ce qui est grandiose semble surgir ici. Ce son est aussi amical que la lampe lointaine de l'ermite. Quand il forme des trilles et des modulations, les cieux semblent plier sous le rythme, en vagues successives qui les parcourent. "



H.D. Thoreau, in "Journal"

1 commentaire:

  1. très beau texte, et le bleu, que tu apprivoises si bien, lui sied à merveille. Tableau magnifique

    RépondreSupprimer